Astilbe simplicifolia  - Astilbe 'Hennie Graaland'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    photo © Diane Nadeau
    Nom commun : Astilbe à feuilles simples 'Hennie Graafland'
    Nom latin : Astilbe simplicifolia  'Hennie Graaland'.
    famille : Saxifragaceae.
    catégorie : vivace herbacée rhizomateuse.
    feuillage : caduc, brillant vert foncé, très découpé.
    floraison : été environ 3 semaines, en juillet.
    couleur : dans les tons de rouge et rose.
    croissance : rapide.
    fruits : sur l'espèce type, capsules déhiscentes à plusieurs loges.
    hauteur : 0.30 à 0.50 m pour un étalement d'environ 0.20m.
    plantation : au printemps ou à l'automne, compter 6 plants au m².
    multiplication : par bouturage des racines au printemps ou par division en 4 des plants au printemps ou tôt en automne, tous les cinq ans, cela stimulera sa prochaine floraison.
    sol : bien drainé, humide et riche en matière organique.
    emplacement : soleil ou mi-ombre en évitant les situations trop chaudes en été , elle se plait bien à l'ombre.
    zone : 3 - 10.
    origine: l'espèce type Astilbe simplifolia Makino*, originaire de Honshu, île principale de l'archipel japonais (provinces de Sagami et Suruga) et à l'extrême sud l'île de Kyshu, nommé en japonais 'hitotsuba-shma', environ 50cm de haut à floraison blanche.
    entretien : maintenir le sol humide, ajouter compost et engrais au printemps. Comme toutes les astilbes c'est une excellente fleur coupée.
    maladies et parasites : sans, dédaigné par les cervidés.
    NB : son nom Astilbe   vient du privatif grec 'a' et de 'stilbos' qui signifie brillant, faisant référence à l'aspect terne du feuillage de certaines espèces face à l'éclatante floraison. Ce genre ne comprend que quatorze espèces de vivaces, originaires des sous-bois de feuillus de l'est de l'Asie notamment dans la région de l'Himalaya, 12 espèces présentes au Japon et deux espèces originaires de l'est des États-Unis.
    La tige florale de cette espèce est moins fournie que chez 'arendsii', mais fort jolie avec son feuillage très foncé et brillant.
    Une plante sans problèmes, facile de culture, s'accommodant de tous les éclairages, bien qu'elle soit plus florifère sous un bon ensoleillement.
    Les différents cultivars fleuriront, plus tôt ou plus tard, ce qui permet d'étaler les floraisons au jardin.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Astilbe simplicifolia  'Aphrodite' d'un rose pourpré.
    - Astilbe simplicifolia  'Bronze elegans', 0.30m de haut, jeune feuillage brillant, bronze puis vert marginé de bronze, floraison dans les roses dragée et bonbon et pêche.
    - Astilbe simplicifolia  'Dunkellachs', environ 0.15m de haut pour un étalement de 0.30m, sur des tiges rouges, courant juillet-août panicules d'un rose framboisé au feuillage d'un vert foncé.
    - Astilbe simplicifolia  'Moulin Rouge' d'un rose pourpré.
    - Astilbe simplicifolia  'Pink Lightning®' d'un rose pâle tirant sur le chair, feuillage vert sombre.
    - Astilbe simplicifolia  'Rosea', feuillage vert foncé, floraison tardive courant août rose dragée à rose pêche.
    - Astilbe simplicifolia  'Sprite', 0.30 à 0.50 m, feuillage très découpé vert foncé, floraison rose de juin jusqu'au mois de septembre.
    - Astilbe simplicifolia  'White Sensation', 0.35 à 0.45cm de haut, floraison estivale d'un blanc crème.
    - Astilbe simplicifolia  'White Wings', 0.15 à 0.20cm de haut, floraison estivale conique, très plumeuse vraiment blanche.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Astilbe x arendsii  'Anita Pfeifer' consulter sa fiche
    Astilbe x arendsii  'Diamant', consulter sa fiche
    Astilbe x arendsii  'Fanal', consulter sa fiche
    Astilbe x arendsii  'Glow', consulter sa fiche
    Astilbe x arendsii  'Peach Blossom', consulter sa fiche
    Astilbe chinensis taquetii  'Superba', consulter sa fiche
    Astilbe x crispa  'Perkeo', consulter sa fiche
    Astible japonica  'Koblenz' consulter sa fiche
    Astilbe thunbergii , consulter sa fiche
    Voir également
    Aruncus dioicus  (Walter) Fernald, Barbe de Bouc, consulter sa fiche.

    *Makino Tomitarö (1862 - 1957), botaniste- taxonomiste japonais qui fut le père de la botanique japonaise, à 25 ans il fait paraître le magazine de botanique de Tokyo toujours édité, il enseigne à l'Université de Tokyo, publie en 1940 'Flora of Japan' l'ouvrage de référence. Sur l'île de Shikoku, à Kochi sa ville natale, est créé en 1958 The Makino botanical garden dédié aux espèces japonaises locales, il s'y trouve un laboratoire de recherche et un Musée où sont exposées ses oeuvres.
    - Michel AMIROSE et nmauric©16/05/2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle,
    la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressement interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
compteur pour votre site