Rhamnus frangula  - Bourdaine, Nerprun noir, Frangule
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    ispb.univ-lyon1.fr © J. Reynaud
    Nom commun : Nerprun bourdaine, Bourdaine, Nerprun noir, Aulne (Aune)* noir, Coudrier noir, Frangule, Bois noir, Bourgène, nommé par les anglophones 'Glossy buckthorn', 'Fernleaf Buckthorn, Alder buckthorn'.
    Nom latin : Rhamnus frangula  L.*, synonyme de Frangula alnus  Mill.*
    famille : Rhamnaceae.
    catégorie : arbrisseau dioïque à l'écorce d'un brun grisâtre pourvue de petites lenticelles plus claires, à la ramification horizontale et souple, les rameaux sont alternes.
    port : buissonnant, évasé.
    feuillage : caduc, vert foncé virant au rouge à l'automne, brillant sur le dessus, revers mat plus clair aux nervures parallèles et saillantes (7 à 9 paires). Feuilles simples, alternes, ovales à elliptiques (4 - 7cm) à marge lisse, pourvues d'un court pétiole. Les bourgeons sont recouverts de poils bruns.
    floraison : de la fin du printemps à l'été (mai-juillet). Racèmes axillaires de minuscules (3 à 4àmm) fleurs hermaphrodites apétales dans un calice à 5 lobes.
    couleur : vert pâle à vert blanchâtre.
    fruits : à l'automne (octobre-novembre) petites drupes (10mm) toxiques globuleuses vertes puis rouges virant progressivement au noir, contenant 3 petits noyaux. Drupes décoratives persistant une bonne partie de l'hiver, si elles ne sont pas consommées auparavant par les oiseaux.
    croissance : lente.
    hauteur : 5 à 6m pour un étalement similaire.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat.
    multiplication : par bouturage de tiges aoûtées ou plus long, par semis de graines fraîches à l'automne ou au printemps en prenant soin alors de les conserver au moins trois mois au frais (pour respecter la dormance).
    sol : acide et frais.
    emplacement : ombre ou mi-ombre.
    zone : 3 - 9. Il a une excellente résistance au froid, tolère aisément -15° et une excellente résistance à la pollution atmosphérique.
    origine : Asie Mineure et Europe jusqu'au Caucase (sauf régions méditerranéennes) dans les haies, sous-bois et fourrés humides.
    entretien : sans, il peut comme d'autres espèces du genre devenir envahissant, il émet des rejets de la souche.
    NB : son nom Rhamnus vient du latin et du grec 'rhamnos' où il désigne déjà le genre et frangula vient du verbe latin 'frangere' qui signifie casser, faisant certainement référence à ses rameaux cassants.
    Malgré sa croissance lente, il peut s'utiliser dans la composition de haies champêtres ou juste comme un arbrisseau ornemental en sujet isolé, également dans des massifs arbustifs et dans des sous-bois clairs.
    Ce genre comprend environ 125 espèces d'arbrisseaux, arbustes ou petits arbres persistants ou caducs parfois épineux, originaires majoritairement de l'hémisphère nord (dont 7 se rencontre en Europe occidentale).
    Propriétés et utilisations :
    Dans les pharmacopées traditionnelles, l'aubier séché était prescrit pour ses propriétés purgatives, laxatives et anthelminthique, aujourd'hui encore elle entre dans la fabrication de préparations pour traiter la constipation, les troubles du transit et les insuffisances hépato-biliaires.
    Les anciens utilisaient cet aubier frais avec précaution (très toxique frais) comme vomitif (idem pour les drupes) et en usage externe sous forme de décoction pour traiter certaines dermatoses tel que l'herpès, la gale ou les dartres.
    Les fruits étaient utilisés pour fabriquer des teintures jaune, vert pâle ou bleu violette selon leur degré de maturation.
    Le bois non veiné, d'un brun rougeâtre était autrefois très recherché pour confectionner du charbon de bois qui réduit en poudre fine était ensuite utilisé pour confectionner de la poudre à canon, et l'écorce pour obtenir une teinture couleur cannelle.
    Les rameaux souples servent à la fabrication de vannerie.
    Autres espèces dans l'Encyclopédie:
    - Rhamnus alaternus  L. ou Nerprun alaterne, Alaterne, consulter sa fiche.
    - Rhamnus alaternus  'Argenteo variegatus' ou 'Argentovariegata', Nerprun alaterne ou Alaterne panaché argenté, au lumineux feuillage, consulter sa fiche
    - Rhamnus cathartica  L. ou Nerprun purgatif, Noirprun, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Aulne ou Aune noir, c'est aussi le nom commun de Alnus glutinosa.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Mill., abréviation botanique pour le botaniste écossais Philip Miller (1691-1771), on lui doit la référence pour les jardiniers du 18ème siècle 'The Gardener's Dictionary' du jardin de Chelsea, édité à Londres 1755-1760, illustré de nombreuses gravures de Ehret, Lancake et John Miller.
    - nmauric©05.02.2006 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site