Tilia henryana - Tilleul de Henry
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Tilia henryana - Tilleul d'Henry
    C. Baral © Démons & Merveilles
    Nom commun : Tilleul de Henry, appelé à tort d'ailleurs par certains 'Tilleul du père Henry', en chinois 'Mao nuo km Duan', nommé par les anglophones 'Henry's Lime' ou 'Henry's Linden'.
    Nom latin : Tilia henryana  Szyszyl.*
    famille : Malvaceae (Tiliaceae).
    catégorie : arbre d'une très grande longévité, à l'écorce, lisse d'un gris assez pâle se fissurant en vieillissant et sa ramure légèrement descendante.
    port : lorsqu'il est jeune, conique puis plus évasé, les jeunes rameaux sont recouverts de poils.
    feuillage : caduc, vert vif à vert foncé brillant, nervures plus claires, saillantes sur le revers vert pâle, soyeux à reflets argentés, virant à l'automne au jaune puis rouge foncé demeurant longtemps en place. Les jeunes feuilles au débourrement sont de couleur rose puis bronze cuivré à rouge cuivré, les nervures plus claires, saillantes. Feuilles (8 à 12cm) alternes, cordiformes et acuminée à marge dentelée pourvue d'un long cil arqué faisant penser aux feuilles de la dionée attrape-mouches. Les bourgeons foliaires ont 3 écailles velues d'un vert acide lavé de rouge cuivré.
    floraison : abondante, plus tardive que les autres, vers la fin de l'été courant août-septembre selon climat, parfumée, nectarifère et mellifère, visitée par les abeilles et d'autres insectes. Au bout d'un long pétiole (15 à 20 cm), petites corymbes pendantes de 15 à 50 petites fleurs hermaphrodites à 5 pétales et sépales et 5 staminodes (étamines stériles), des étamines soudées en faisceaux entre elles dans 5 loges entourant l'ovaire, un style et 5 stigmates.
    couleur : blanc crème pour les pétales et sépales, étamines plus foncé et vert tilleul pour la bractée.
    fruits: à l'automne fruits sphérique à 5 côtes saillantes, endocarpe dure et grisâtre à maturité.
    croissance : très lente.
    hauteur : 8-10 à plus de 20m dans son milieu naturel.
    plantation : à l'automne.
    multiplication : par prélèvement des pousses entourant le tronc, en automne, avec leurs racines, par semis ou bouturage et par greffage.
    sol : acide, neutre frais mais bien drainé, il n'aime pas les sols calcaires.
    emplacement : soleil, mi-ombre à l'abri des vents froids et des gelées printanières.
    zone : 4 - 9, tolère aisément -15°C, le vent et les embruns.
    origine : au nord-est de la Chine en altitude jusqu'à 1200 m dans les provinces du Shaanxi, Hénan, Anhui, Jiangsu et la province côtière du Zhejiang et les provinces voisines de l' Hubei, Hunan et Jiangxi, voir carte.
    entretien : Les premiers années veiller à le protéger du froid et des gelées printanières et à l'arroser régulièrement il n'aime pas la sécheresse.
    maladies et parasites : il semble dédaigné des pucerons qui n'aiment pas ses feuilles velues, pas de maladies connues.
    NB : son nom Tilia  viendrait soit du mot grec 'ptilon' qui signifie aile faisant référence à sa bractée foliaire ou de 'tilai' qui désignerait en grec des fibres laineuses et floconneuses, et son nom spécifique henryana  dédié en 1890 par Szyszylowicz à son découvreur le médecin, sinologue, irlandais Augustine Henry (1857-1930), passionné de botanique. En 1881, il devient médecin adjoint au service des douanes impériales à Shanghai, qui l'envoie en 1882 collecter les plantes médicinales. Il adresse plus de 15 000 spécimens à Kew garden. Ernest Wilson collecteur pour le compte des pépinières J.Veitch and sons, rapporte des graines et des spécimens depuis l'ouest de la province de l'Hubei, certains d'entre eux sont intégrés en 1914 à l'Herbarium Kewense. A Kew Garden, vous pouvez en découvrir un spécimen issu de semis planté en 1934, au Jardin botanique de Cambridge (près du laboratoire Sainsbury).
    Ce genre comprend environ 45 espèces, originaires des régions tempérées de l'Asie, de l'Amérique du nord et de l'Europe, des essences difficiles à identifier car il y a eu, à travers les siècles de nombreuses hybridations. Depuis toujours, les tilleuls sont des arbres d'ornement et d'alignement utilisés en zone urbaine le long des avenues et des allées dans les jardins et les parcs, recherchés pour leur dense couvert donnant un bel ombrage.
    Le pollen des tilleuls peut provoquer des symptômes de pollinose: conjonctivite, rhinite et/ou asthme, consulter notre dossier sur Nos arbres, leur pollen et les allergies.
    Il fait parti des quelques tilleuls avec Tilia argentea  et Tilia cordata  dont les inflorescences et l'aubier sont utilisés dans les pharmacopées occidentales, l'homéopathie, la phytothérapie et dans l'industrie pharmaceutique entrant dans des préparations, teintures-mères, macérâts pour leurs propriétés calmantes, antitussives et sédatives, prescrites pour traiter les insomnies, la nervosité et les troubles digestifs qui en découlent, le stress et les palpitations.
    L'aubier de tilleul est prescrit pour ses propriétés antispasmodiques, cholérétiques et drainantes.
    Son bois était utilisé pour confectionner du charbon de bois utilisé pour le fumage dans l'industrie alimentaire et dans l'industrie pharmaceutique.
    Parmi les variétés, citons :
    - Tilia henryana var. carlesii  Marquand, découvert en 1924, répartition géographique dans les provinces de Shaanxi, Hénan, Anhui, Jiangsu, les provinces voisines de l' Hubei, Hunan, Jiangxi et Zhejiang. Les jeunes rameaux sont de couleur jaune, le limbe des feuilles sur le revers sont tomenteux et les bractées pubérulentes.
    - Tilia henryana var. subglabra  V. Engl., au sud-est de la Chine, son aire de répartition se limite aux provinces du Jiangsu (où il fut découvert en 1909), de Anhui, Jiangxi et dans la province côtière de Zhejiang, il se différence par des jeunes rameaux glabres, les feuilles sur le revers ont des poils juste le long de la nervure.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Tilia argentea  DESF. ex DC., Tilleul argenté, Tilleul tomenteux, consulter sa fiche.
    - Tilia platyphyllos  Scop., Tilleul à grandes feuilles, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Szyszyl. abréviation botanique pour le botaniste polonais Ignaz von Szyszylowicz (1857 – 1910) qui en fit la description en 1890.
    par la Société des Gens de Lettres® - nmauric©04/07/2014 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site