Datura metel - Métel, Concombre du Diable
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Datura métel, Métel, Stramoine métel, Concombre diable, Concombre à chien, nommé par les anglophones 'Devil's Trumpet, Metel, Downy Thorn-Apple', en allemand 'Stechapfel Samen', en arabe 'Daturat maytil', en chinois 'Yang jin hua', en espagnol 'Trompeta del diablo', en italien 'Tromba del Diavolo, Noce metella', en portugais 'Burbiaca, Cornucopia, Trombetào-roxo, Trombeta do juízo'.
    Nom latin : Datura metel  L.*, synonymes Datura metel var. dentata  Schltdl. & Cham., Datura metel var. fastuosa  (L.) Saff., Datura metel var. flaviflora  (O.E.Schulz) Moldenke, Datura metel var. muricata  (Link) Danert, Datura metel f. pleniflora  O.Deg., Datura metel var. quinquecuspidata  Torr.
    Dans la flore de Chine synonymes de Datura alba  Nees, Datura fastuosa  L., Datura fastuosa var. alba  (Nees) C. B. Clarke.
    famille : Solanaceae.
    catégorie : annuelle herbacée rameuse au système racinaire tubéreux, fibreux à forte odeur.
    Toutes les parties sont toxiques, prendre le soin de tenir éloigner les enfants, le léchage des doigts après contact peut être danger.
    port : étalé, compacte.
    feuillage : caduc, vert moyen, à marge dentelée, dégageant une forte odeur désagréable. Sur des tiges d'un vert violacé, feuilles alternes, ovales ( 7 à 25 cm x 5 à 20 cm), long pétiole.
    floraison : en été, parfumée, nectarifère visitée et pollinisée par les papillons. Longues trompettes (+ ou - 20 cm) bisexuées, dressées enchâssées dans un long calice tubulaire vert de 4 à 9 cm.
    fruits : globuleux couverts de courtes épines souples lorsqu'ils sont verts, piquantes à maturité. Fruits déhiscents contenant de très nombreuses graines aplaties ( 4 à 6 mm) très toxiques, réniformes de couleur fauve qui sont projetées au loin à maturité.
    Attention aux enfants, des études ont démontrées que ce sont les plus jeunes fruits qui ont la plus forte teneur en alcaloïdes.
    couleur : blanc pur, pour les cultivars à fleurs simples ou doubles d'un blanc pur, blanc lavé de mauve, violet soutenu ou jaune.
    croissance : rapide.
    hauteur : 1 m à -1.5 m pour un étalement identique.
    plantation : au printemps.
    multiplication : abondant par semis spontané, peut devenir envahissant. Après trempage dans de l'eau tiède durant une nuit, semis en place ou sous serre, compter pour la levée entre 15 et 30 jours.
    sol : tous bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre une partie de la journée.
    zone : 9 - 11, parfaitement adapté à la sécheresse.
    origine : Mésoamérique d'où il aurait été rapporté par les portugais, introduit et naturalisé en premier dans le sud de la Chine dans les provinces du Fujian, Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hainan, Yunnan et à Taïwan, puis dans le reste de l'Asie et de là dans le reste du monde. Sur le territoire français, de nos jours, il est planté aux abords des chantiers, colonisant les broussailles, les terrains vagues, le bord des routes aux alentours, des jardins publics et des plates-bandes urbaines.
    entretien : pour ne pas être envahi, supprimer les fructifications avant qu'elles n'explosent et projettent aux alentours des milliers de graines.
    maladies et ravageurs : sensible à des maladies cryptogamiques qui provoquent le pourrissement des racines, le jaunissement et l'enroulement du feuillage avant le dépérissement total.
    NB : son nom Datura  vient du sanskrit 'dhattüra', ce nom est réservé aux espèces ayant les fleurs dressées ou horizontales et celui de Brugmansia  devrait être réservé aux arbustes aux fleurs pendantes. Il est souvent confondu avec Datura inoxia  qui pourtant se différencie par des feuilles poilues et des bogues aux épines plus longues.
    Propriétés et utilisations :
    Comme chez d'autres solanacées, les tiges, feuilles et racines contiennent des alcaloïdes dont la scopolamine (hyocine ou tropate de scopine) dont la concentration varie selon l'âge des différentes parties, un alcaloïde proche de l'atropine qui a des propriétés sédatives ayant une action sur le système nerveux, utilisée durant la Seconde guerre mondiale sous le nom de sérum de vérité, elle peut provoquer des réactions allergiques qui se traduisent par des gonflements, démangeaisons, nausées, vertiges, vomissements, troubles de la vision, troubles urinaires, somnolence et hallucinations.
    En médecine, cette substance permet de traiter entre autre la maladie de Parkinson.
    Dans les pharmacopées traditionnelles de l'Afrique, son feuillage est réputé soukager l'asthme, la bronchite , la toux, soigner la tuberculose. Broyé, il est appliqué sous forme de cataplasme pour traiter les abcès, les furoncles, les hémorroïdes, les maladies de peau, les oedèmes et inflammations mammaires et calmer les douleurs rhumatismales et l'huile extraite des graines sert pour les massages et calmer les douleurs.
    Dans les pharmacopées traditionnelles asiatiques, il est prescrit pour traiter les mêmes symptômes et maladies que dans le reste du monde mais également pour traiter la folie, la rage et il est utilisé comme anesthésique.
    Autres espèces de Datura présentes dans l'Encyclopédie :
    - Datura inoxia  L., Trompette du Diable, Datura trompette, consulter sa fiche.
    - Datura stramonium  L., Datura stramoine, Stramoine, consulter sa fiche.
    Consulter les Brugmansia
    - Brugmansia arborea  (L.) Lagerh., Brugmansia en arbre, Trompette du jugement, consulter sa fiche.
    - Brugmansia x candida , Trompette des anges, consulter sa fiche.
    - Brugmansia sanguinea  (Ruiz & Pavon) D. Do, Brugmansia sanguin, consulter sa fiche.
    - Brugmansia suaveolens  (Humb. & Bonpl. ex Willd) Bercht. & J. Presl, Brugmansia odorant, consulter sa fiche.
    - Brugmansia var rosea , Brugmansia rose, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, botaniste-naturaliste suédois à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivie d'un parution 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie

Bogue et graines de datura metal

un compteur pour votre site