Araucaria columnaris  - Araucaria de Cook
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Araucaria colonnaire,Araucaria de Cook, parfois à tort Désespoir de singe, nommé par les anglophone 'Cook pine, Cook’s araucaria, New Caledonian pine, Norfolk Island pine'.
    Nom latin : Araucaria columnaris  (Forster.f) Hooker*, synonymes Araucaria cookii  R.Br.ex D. Don, et souvent Araucaria excelsa  (Lamb.) R. Br
    famille : Araucariaceae
    catégorie : arbre (conifère).
    port : conique ou colonne large.
    feuillage : persistant.
    croissance : lente.
    hauteur : 30 à 50 m.
    plantation : automne ou printemps.
    multiplication : semis, boutures possibles.
    sol : drainé, fertile ou assez riche et frais, acide ou neutre.
    zone : 10 - 11.
    emplacement : soleil.
    origine : Nouvelle Calédonie.
    NB : son nom Araucaria  vient du mot chilien 'Arauco' qui désigne une province du sud du Chili, faisant référence aussi à la civilisation des indiens Araucans et son nom spécifique columnaris  colonaire et cookii  dédié au Capitaine James Cook.
    Ce genre fait partie des arbres fossiles déjà présent au jurassique (202 millions d'années), il comprend 19 espèces originaires d'Amérique du Sud (2 dans les montagnes des Andes), Australie ( 2), Nouvelle Guinée ( 2) et surtout en Nouvelle Calédonie (13 d'entre eux sont endémiques), finalement dans les zones de l'ex Gondwana.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Araucaria araucana  K. Koch, Araucaria du Chili ou Pin du Chili, voir fiche.
    Araucaria bidwillii  Hooker, Bunya Bunya, Pin Bunya, voir fiche.
    Araucaria cunninghamii  Aiton ex D. Don, Pin de Hoop, voir fiche.
    Araucaria heterophylla  (Salisb.) Franco, Pin de norfolk, voir fiche.
    Araucaria rulei Muell., Araucaria de Rule, voir fiche.

    Universita di Catania ©
    Annotations:
    *William Jackson Hooker (1785-1865), botaniste écossais spécialiste des mousses puis tout au long de sa vie des fougères, en 1820 nommé à la chaire de botanique de l'Université de Glasgow, suite à ses travaux scientifiques Guillaume IV lui décerna un titre de noblesse en 1836.
    En 1841, il fut nommé directeur du Jardin botanique royal de Kew un peu à l'abandon depuis la disparition de son prédécesseur Joseph Banks, jardin qu'il agrandi et enrichi de plusieurs serres dont entre 1844 et 1848 la célèbre Palm House de D. Burton et R.Turner, on lui doit aussi l'ouverture des jardins au public durant les après-midis.
    Auteur de forts nombreux ouvrages et parutions botaniques dont entre autre :
    La première Flore des îles britanniques "Flora Scotia; or a description of scottish plants arranged both according to the artificial and natural methods" (Volume 2 en 1821).
    The british flora compresing the phaenogamous, or flowering plants and ferns" (2 volumes - Londres éd. Longman, Brown, Green and Longmans 1831 édition revue et corrigée en 1842)
    L'édition d'un guide "Kew Garden or Popular guide to the Botanic garden of Kew".
    Genera filicum; or Illustrations of the ferns, and other allied genera; from the original coloured drawings of the late Francis Bauer; with additions and descriptive letterpress, by Sir William Jackson Hooker. London, H. G. Bohn, 1842. Synopsis filicum : or, A synopsis of all known ferns, including the Osmundaceae, Schizaeaceae, Marattiaceae, and Ophioglossaceae (chiefly derived from the Kew herbarium) Accompanied by figures representing the essential characters of each genus" avec son assistant Joseph Gilbert Bakers, responsable de l'Herbier de Kew (éd. Robert Harwicke - 1868).
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site