Buddleja davidii  - Buddleia de David
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Buddléia de David, Arbre à papillon, arbuste aux papillons, nommé les anglophones 'Butterfly bush'.
    Nom latin : Buddleja davidii  Franchet*.
    famille : Buddlejaceae.
    catégorie : arbuste aux rameaux arquées .
    port : compact, évasé
    feuillage : caduc, vert de gris à vert plus foncé au revers plus pâle à marge dentelée. Longues et étroites feuilles lancéolées (plus de 10cm)
    floraison : longue été à automne (courant juin/juillet à octobre et plus), nectarifères; visitée par les papillons papillons et les abeilles. En partie terminale, inflorescences axillaires formant des épis coniques de petites fleurs tubulaires à 4 lobes arrondis aux étamines plaquées contre la paroi tubulaire. Au port retombant.
    couleur : violet (existe en différents cultivars : blanc ou rouge ou bleu ou rose)
    fruits : petites capsules sphériques contenant de nombreuses graines dispersées par les oiseaux.
    croissance : rapide.
    hauteur : 2 - 4 m.
    plantation : au printemps courant mars ou à l'automne.
    multiplication : par semis (printemps) ou bouture (automne)
    sol : tous même pauvre et calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre et soleil une partie de la journée.
    zone : 6 - 9, tolère aisément - 15 °C, excellente résistance à la pollutioncparfaitement adapté à la sécheresse et aux embruns.
    origine : Chine.
    entretien : comme tous les autres en cas de fortes chaleurs ou une exposition plein sud, il fait triste mine mais repart bien ensuite, il ne sert à rien de le gorger d'eau. Il fleurit sur le bois de l'année, supprimer les inflorescences fanées pour avoir une plus longue floraison. La taille s'effectue principalement durant l'hiver, environ tous les deux ans.
    maladies et parasites : il peut être sujet aux araignées rouges et visité par les chenilles de certaines espèces de papillons, consulter la liste des plantes nectarifères, dans l'encyclopédie la liste s'affiche dans la colonne de droite.
    NB : son nom Buddleja  lui a été donné en souvenir du révérend, botaniste anglais Adam Buddle (1660-1715) qui oeuvre avec plusieurs botanistes anglais sur un herbier qui aujourd'hui se trouve au Muséum d'Histoire Naturelle à Londres, dans la collection Sloane et il participe à la rédaction d'une flore 'English Flora' achevée en 1708 mais jamais éditée. Son nom spécifique davidii  de David, dédié à son découvreur le missionnaire-naturaliste français Jean Pierre Armand David (1826-1900) l'un 4 missionnaires collecteurs (Abbé Delavay*, G. Farges et J.A. Soulié), qui envoyent à Adrien Franchet de nouvelles espèces, lui est dédié le genre Davidia qu'il découvre à l'ouest du Séchouan, et des espèces comme la Clématite armandii. Le premier buddleja a été introduit en Angleterre en 1774, depuis de très nombreux cultivars ont été créés.
    Ce genre comprend une centaine d'espèces caduques ou persistantes calcicoles, originaires des  zones tempérées  de l'Afrique, du sud de l'Asie (dont la Chine et l'Inde), de l'Amérique du sud et de Madagascar et de très nombreux cultivars, certaines espèces  comme lui, figure dans de nombreux pays dans la liste des espèces envahissante*.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Buddleja globosa , Buddleja globuleux, Lilas d'été globuleux, consulter sa fiche.
    Buddleja madagascariensis  Lam., synonyme Buddleja nicodemia , Buddléia de Madagascar, consulter sa fiche.
    Buddleja saligna  Willd.Buddleia à feuilles de saule, consulter sa fiche.
    Buddleja x weyeriana  Weyer ou Buddléia de Weyer, consulter sa fiche.
    Buddleja davidii  'White profusion', et autres cv blancs, consulter la fiche.

    Annotations :
    *Franch. : abréviation botanique pour le botaniste et taxonomiste français Adrien René Franchet (1834-1900) qui oeuvrât au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris sur les collections récoltées en Chine, par les missionnaires jésuites, des descriptions regroupées dans Plantae delavayanae (1889).
    *espèces envahissantes L'Agence Méditerranéenne de l'Environnement du Languedoc-Roussillon (AME) et l'Agence Régionale Pour l'Environnement de Provence-Alpes-Côte d'Azur se sont associées au Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles pour mettre en place un dispositif régional et européen sur les plantes envahissantes; en juillet 2003 l'AME a réalisé des fiches sur les plantes envahissantes de la région méditerranéenne, télécharger le fichier format pdf (2.13Mo).
    Richard Gautier & nmauric©02/01/2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site