Actinidia chinensis - Kiwi, Groseille de Chine
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Actinidia avec kiwis
    Monic Bock ©
    Nom commun : Kiwi, autrefois Groseille de Chine, Actinidier de Chine, Souris végétale, nommée en Chine 'Mi hou-tào shu' (le fruit 'Mi hou tào' (Poire de macaque) ou 'Yàng tào' (Pêche du Yang) par les anglophones 'Kiwifruit', 'Kiwiberry' ou 'Chinese Gooseberry'.
    Nom latin : Actinidia chinensis  Planch.*, donné par certains auteurs à tort comme synonyme de Actinidia deliciosa  (A. Chev.) C.F. Liang & A.R. Ferguson.
    famille : Actinidiaceae*, section Stellatae.
    catégorie : arbuste fruitier grimpant, liane arbustive sarmenteuse dioïque, aux tiges contenant une moelle collante, aux nouvelles pousses et jeunes rameaux couverts d'un dense duvet roux à l'écorce d'un rouge-brun.
    port : grimpant ou rampant.
    feuillage : caduc, vert. Grandes et larges feuilles (12 à 20cm) alternes, ovales à cordiformes à marge dentelée et nervures fortement marquées.
    floraison : en été, courant juin à l'aisselle des feuilles, fleurs quinaires blanches parfumées peu nectarifère, au pollen très attractif pour les insectes pollinisateurs dont les abeilles (s'affiche dans la colonne à droite). Les mâles aux pétales blanc crème et étamines dorées sont plus petites et regroupées en courtes cymes axillaires, les femelles (3 à 4cm) axillaires et solitaires sont d'un blanc jaunâtre aux courtes étamines chargées de pollen stérile.
    couleur : blanc crème virant avec le temps au jaune beurre puis jaune chamoisé.
    fruits : sur les sujets femelles, grosses baies charnues ovales-elliptiques de la taille d'un œuf (5 à 9cm) à fine peau (épicarpe) couverte de courts poils roussâtres et pulpe juteuse acidulée d'un vert amande marbré, avec au centre entre 1000 et 1200 petits graines oléagineuses, chez le véritable Actinidia chinensis la pulpe est jaune.
    Les fruits du kiwi sont produits près de la base des nouvelles pousses de l'année, ils parviennent à maturité entre octobre et décembre.
    croissance : lente.
    hauteur : 3 à 6 m voir plus pouvant atteindre 15m de long.
    plantation : au début de l'automne ou au printemps (mars), en prenant soin d'espacer les plants d'au moins 4m. Produit ses premiers fruits entre la 2/3années.
    multiplication : par voie végétative bouturage en été, marcottage au printemps. Le semis est plus rare, levée en 2-3 mois, le résultat est aléatoire car le pouvoir germinatif des graines est de courte durée, de plus il est résulte une fructification souvent décevante.
    sol : léger, fertile riche en humus, drainé, pas trop calcaire, plutôt acide (pH 5 à 6,5) ou neutre.
    emplacement : soleil en situation chaude, abritée des gelées printanières et des vents violents.
    zone : 9 - 10, tolère aisément en période de dormance des températures avoisinants -12°C.
    origine : Chine centrale et occidentale, présent au nord-est de l'Asie et au Japon, bien souvent des hybridations naturelles entre actinidia chinensis  et actinidia deliciosa .
    entretien : à palisser car il ne s'accroche pas au support. Durant la période de croissance, effectuer des arrosages réguliers et chaque année penser à effectuer un amendement organique pour favoriser la fructification.
    La taille s'effectue bien après la fructification, durant la période de dormance, courant février-mars, en prenant soin de rabattre les tiges à 2-3 yeux du dernier fruit.
    Il est conseillé de prévoir une protection hivernale, certains jardiniers couchent les plants sur le sol et disposent par dessus un paillis de protection.
    Il peut subir les assauts des escargots et des limaces.
    Entretien en vue de la fructification :
    Pour avoir une bonne production, l'INRA conseille, d'avoir 1 pied mâle pour 7 à 10 pieds femelles, elle a lieu à partir de la 2 éme ou 3 é me année, mais commence à produire vraiment à partir de 5 ans pour atteindre le plein rendement vers 10-12 ans, compter 30 à 60kg par pied.
    Choisir la pousse la plus forte pour la conduire en tronc principal, coupez-la à la pointe pour induire de nouvelles branches. Durant l'été, chaque nouvelle pousse doit être diminuée à quatre ou cinq bourgeons.
    A savoir, les feuilles sont larges et ovales sur les pousses stériles, plus arrondies sur les pousses fertiles.
    NB : Son nom Actinidia  lui a été donné par Dunn en 1836, nom venant du grec 'aktis', 'actinos' signifiant rayons, faisant allusion à la disposition en rayons des styles à partir de l'ovaire, à la manière d'une roue et son nom spécifique chinensis  pour nous préciser son origine chinoise.
    Les premières espèces ont été découvertes vers 1821, au Népal, en 1843 c'est Robert Fortune qui ramène de Chine, un spécimen, à la Royale Société d'Horticulture.
    C'est en 1905, que les deux premiers plants de kiwis ont été introduits au jardin alpin du Muséum d'Histoire naturelle de Paris, leurs fruits étaient alors appelés 'souris végétale' ce qui n'incitait pas les gens à y goûter. Chaque année, la récolte de dizaines de kilos de kiwis a lieu vers Noël et ils y sont partagés.
    Ce genre fait partie des 'plantes reliques' présentes à l'ère tertiaire qui ne fut décrit qu'en 1905 par Finet* et Gagnepain*, il était initialement composé de 24 espèces, aujourd'hui, il comprend 57 espèces de lianes sarmenteuses endémiques à l'Asie orientale tempérée (Corée, Japon, nord-est de la Chine (44 endémiques), est de la Russie et Sibérie jusqu'au Pacifique). Pour la plus part d'entre elles, a été mise en place, une interdiction de sortie du territoire, afin d'en protéger les ressources génétiques et probablement permettre de développer eux mêmes de nouvelles variétés.
    Un accord a été établi entre la Nouvelle-Zélande et la Chine, et conjointement, dans la province du Séchouan, a été établi un centre de recherche pour créer à partir de nouvelles espèces sauvages d'autres cultivars; leur culture n'étant pas concurrente puisque, l'une étant dans l'hémisphère sud et l'autre au nord, les période de fructification sont décalées d'environ 6mois.
    Le feuillage de certaines espèces contiennent des substance aux propriétés psycho actives sur les chats et autres félins (comme la nepeta  népétalactone, teucrium ) pouvant avoir des effets sur les réflexes moteurs et leur comportement.
    Le nom de 'Kiwi' (en chinois 'mi hou tao') a été donné en 1959 par la société néo-zélandaise Turner & Growers (Auckland) qui était chargé de la commercialisation, en hommage à l’oiseau du même nom, qui est l'emblème national Apteryx australis, depuis 1974, c'est aussi un nom de marque déposé.
    Dans le courant du XXe siècle, ce sont les néo-zélandais qu'ont été les premiers à tenter sa culture, à des fins commerciales, à partir de graines rapportées en 1904 par une enseignante néo-zélandaise Miss Isabel Fraser* qui rendit visite en Chine à sa sœur Katie Fraser, une missionnaire enseignant à la mission de l'Église d'Écosse d'Ichang ( port fluvial), dans la province de l' Hubei, ce sont leurs cultivars qui sont aujourd'hui plantés comme par exemple au nord de Taïwan.
    Dès le XIXe siècle à partir des deux espèces arguta  et kolomikta  sont tentés des croisements pour obtenir des cultivars dioïques, au port plus compact et trapu à ramification basse et surtout plus résistants.
    Parmi les cultivars auto fertiles citons :
    Actinidia chinensis  'Blake' auto fertile à petits fruits, assez précoce.
    Actinidia chinensis  'Belle de Chine'®, fructification précoce mi-octobre en fruits à peau lisse, chair jaune parfumée et sucrée.
    Actinidia chinensis  'Chinabelle' ®, obtention française (1998) du lycée agricole de Capou (Montauban), floraison courant mai, fructification précoce dés octobre, fruits glabres à chair jaune assez sucrée.
    Actinidia chinensis  'Hayward', un des premiers cultivars des pépinière Auckland (1924 - 1956) nom en souvenir de son sélectionneur Hayward Wright qui est à la base de nombreux cultivars c'est le kiwi que nous trouvons généralement dans le commerce à gros fruits aux extrémités plates, sujet femelle à floraison tardive, récolte courant novembre.
    Actinidia chinensis  'Heywood' obtention anglaise (1993), sujet femelle à floraison tardive, récolte courant novembre.
    Actinidia chinensis  'Janine' cultivar hermaphrodite.
    Actinidia chinensis  'Jenny' auto fertile à petits fruits, floraison couleur beurre courant juin/juillet, fructification courant octobre à chair verte et sucrée.
    Actinidia chinensis  'Jintao' Actinidia chinensis  'Moncap'®, obtention française du lycée agricole de Capou (Montauban), fructification précoce courant octobre à chair verte et sucrée.
    Actinidia chinensis  'Solo', obtention hollandaise d'André van Nijnatten auto fertile , floraison sans parfum crème rosé en fleurs à 6 pétales à petits fruits, récolte tardive courant décembre/janvier.
    Actinidia chinensis  'Summerkiwi', sujet femelle à fructification précoce et verte.
    Actinidia chinensis  'Tomuri', sujet mâle recommander pour la pollinisation de 'Hayward' ou 'Heywood'.
    Actinidia chinensis  'Zespri Gold' cultivar néo-zélandais HortResearch 2000, fruit lisse à chair jaune sucré ayant des saveurs rappelant la mangue.
    Actinidia arguta  'Issai' auto fertile, feuillage vert franc, acuminée obovale, cordiforme à marge en dents de scie au pétiole framboisé, à la fin du printemps courant juin, floraison blanche parfumée, courant octobre de verts petits kiwais sucrés à peau lisse, bonne résistance au froid, tolère de basses température avoisinant -25°C.
    Actinidia arguta  'Maki ® , sujet femelle fructification septembre/octobre en petits kiwais rouges à peau lisse.
    Actinidia arguta  Weiki ® sujet femelle fructification septembre/octobre en petits kiwais de 3cm à chair pourpre.
    Propriétés et utilisation :
    Des textes anciennes signalent que soit 200 ans avant JC durant la dynastie Dynastie impériales des Hans ( 206 av. J.-C. à 220 ap. J.-C), la cueillette du mihoutao (kiwi) était régulièrement effectuée dans les forêts.
    Les racines séchées sont réputées pour leurs propriétés dépuratives, diurétiques, calmantes, fébrifuges et sédatives; dans la médecine chinoise traditionnelle connues sous le nom de 'Mi Hou Tao gen' ou'Teng Li gen', prescrites le plus souvent en préparation avec d'autres plantes pour soigner l'estomac, le foie et la vessie; traditionnellement prescrite aussi, dans le traitement des calculs et des infections urinaires, les cancers du foie, de l'estomac, de l'œsophage et des intestins, utiliser aussi pour traiter les algies rhumatoïdes.
    Depuis des siècles, des fleurs, est extraite une huile alimentaire parfumée, utilisée pour relever la saveur des mets et des graines oléagineuses, est extraite une autre huile alimentaire et avec les fruits est préparé un 'vin'.
    Les fibres, l'écorce des tiges et la fine peau velue des fruits entrent dans la fabrication de pâte à papier et la sève collante est utilisée comme colle.
    Le Kiwi à d'excellentes valeurs nutritives, riche en flavines, vitamines A, B 1 et B2 et surtout en vitamine C (environ 16000mg /100g), et en des sels minéraux calcium, fer, magnésium, phosphore et potassium. Un fruit lorsqu'il est conservé à des basses températures (cave, cellier, bac à légumes) reste frais et consommable entre 4 et 6 mois, attention l'humidité lui est néfaste, favorisant le pourrissement; la proximité des pommes lui est néfaste car elles dégagent de l'éthylène, une hormone qui favorise le processus de maturation; pour ceux que vous venez d'acheter, il suffit de les enfermer dans un sac en papier avec 2 ou 3 pommes durant 2 ou 3 jours avant de les consommer à point.
    Le Kiwi frais tel que ou juste coupé en deux, se consomme à la cuillère ou simplement pelé avant d'être croqué. Coupé en rondelles ou en dès, pour être utilisé dans la composition de salades de fruits, salades composées sucrés/ salées, verrines sucrées/salées, confitures, coulis, crèmes, mousses, yaourts, smoothies, sorbets, gâteaux, muffins, tartes aux fruits, soufflés, charlotte ou bavarois, ou encore en accompagnement de certains poissons comme le saumon cru, le foie gras et les viandes blanches.
    Sa pulpe est utilisée pour confectionner des jus de fruits, cocktail de jus de fruits, vins, vinaigres et apéritifs à base kiwi.
    Quelques autres espèces :
    Actinidia arguta  Planch., nommé Kiwi de Sibérie, originaire de Manchourie, sud de la Sibérie (province de Primorsky (Vladivostok) berges de cours d'eau forêts mixtes, forêts de feuillus et les forêts de conifères, dans le bassin du fleuve Amour, au sud des îles Kouriles et sud-ouest des Sakhaline, Corée et Japon, vigoureuse et fine liane dioïque de 6 à 15m aux tiges pourvues de lenticelles blanches, sur les vieux sujets l'écorce d'un gris brunâtre se desquame, feuillage ovale-lancéolé, brillant à marge dentelée et soyeuse, qui de la fin du printemps à l'été (juin-juillet) présentes de petites fleurs (15mm) pentamères parfumées aux anthères noires, regroupées par trois, donnant de petits fruits ellipsoïdes lisses vert à vert rougeâtre lorsqu'ils parviennent à maturité courant septembre-octobre, commercialisés sous le nom de 'Kiwaïs' ou 'Baby kiwis'. Le plus rustique du genre, adapté aux bases températures, zones4 - 9. Consulter la carte de la Chine.

    Actinidia deliciosa  (A. Chev.) C.F. Liang & A.R.Ferguson l'Actinidia délicieux, Actinidier à chair verte, autrefois donné à tort comme synonyme de chinensis  car les chercheurs néo-zélandais ont trouvé des différences importantes entre les deux, il se rencontre en Chine dans les provinces du Hunan, Hebei, Shanxi, Sichuan, Hubei, Jiangxi et Guangxi à l'état sauvage se caractérise par des grandes feuilles obovales à poils rougeâtre, présente dés la fin du printemps des fleurs blanches, à fructification estivale, zones 8 - 10.
    Actinidia eriantha  Benth., nommé Kiwi de Sibérie, Actinidia laineux,originaire de la Chine, assez proche de deliciosa , au feuillage couvert d'un duvet blanc, se distingue par une floraison estivale en cyme à fleurs à 6 pétales rose rouge, à réserver pour les zones 8 - 9.
    Actinidia Giraldii*  Diels, synonyme de Actinidia arguta  (Siebold & Zucc.) Planch. ex Miq. var. Giraldii  (Diels) Worosch., Actinidier de Girald, originaire de l'est de la Russie sud du district de Primorsky, Corée, liane vigoureuse plus de 15m à floraison fin du printemps début de l'été en corymbe de 3 à 7 fleurs, fructification dés octobre en petits fruits en forme de petites pommes striées Actinidia kolomikta  (Maxim. & Rupr.) Maxim*, synonymes de Actinidia gagnepainii  Nakai, Actinidia kolomikta var. gagnepainii  (Nakai) H. L. Li; Actinidia leptophylla  C. Y. Wu, Actinidia maloides  H. L. Li, Actinidia maloides f. cordata  C. F. Liang, Actinidia tetramera  Maxim. var. maloides  (H. L. Li) C. Y. Wu, Trochostigma kolomikta  (Maxim. & Rupr.) Rupr., autrefois nommé Kalomikta mandshurica  Regel, originaire de l'est de la Corée du Japon, est de la Chine et est de la Sibérie jusqu'au Pacifique dans les forêts de feuillus, connu en Chine sous le nom de 'Gou zao mi hou tao' au japon ' Miyama matatabi' Kiwi de l'Artique, Kiwi de Manchourie, Actinidia de l'Amour (Aktinidiia amurskaia) Actinidier panaché une espèce dioïque, une fine liane de longue date introduite en Europe dans les jardins botaniques pour son feuillage attractif panaché de blanc crème et de rose intense, les jeunes pousses sont bronze, vert rougeâtre, au printemps et en été (avril-juillet)floraison parfumée petites fleurs solitaires à 5 ou 7 pétales blancs parfois rosé , courant septembre-octobre fructification en petits fruits (2.5cm) orangés légèrement côtelés et poilus, une espèce adaptée aux bases températures 4 - 9, à cultiver en situation semi-ombragée pour avoir de plus belle couleur, résistance à de basses températures avoisinant les - 40°C, mais sensible aux gelées printanières. De nombreux cultivars auto fertiles sont commercialisés en Pologne et Russie, notamment le cultivar 'Krupnopladnaya' à très gros fruits. Réputé comme Actinidia polygama  être fort attractive pour les chats
    Dès le XIXe siècle à partir des deux espèces arguta  et kolomikta  des croisements sont tentés pour obtenir des cultivars à ramification basse et surtout plus résistants que chinensis.
    Actinidia pilosula  (Finet. & Gagnep.) Stapf. ex Hand, synonyme Actinidia callosa pilosula  Finet. & Gagnep., Actinidier poilu ou chevelu, endémique au sud-ouest de la Chine dont Yunnan et au nord de la Birmanie, environ 7m de haut à croissance rapide, recherché pour son jeune feuillage long et étroit panaché de blanc en pointe et rose virant au vert marge conservant un liseré rose, nervure centrale et pétiole rose soutenu, floraison en corymbes axillaires pendantes courant mai-juin d'un rose bonbon soutenu, minuscules kiwais poilus.
    Actinidia polygama  (Siebold.&Zucc.) Maxim., synonyme Actinidia volubilis  (Siebold.&Zucc.) Planch., nommé par les anglophones 'Silver vine', originaire des forêts d'altitude de Corée, Chine à l'est dans les provinces d'Anhui, Hebei, Henan, Hunan, nord-ouest Gansu, au nord-est dans les provinces du Jilin, Heilongjiang, Liaoning, Shaanxi, au centre Hubei, centre-ouest dans la province du Séchouan, sud-ouest de la Chine province du Yunnan, au sud province du Guizhou, et la péninsule du Shandong) Japon et de Chine entre 500 et 1900 m d'altitude, et Russie, espèce dioïque à floraison blanche, petits kiwais. Réputée dans les pharmacopées traditionnelles pour ses propriétés tonicardiaques, sédatives et psychotropes ayant des effets sur les chats, son feuillage fumé était utilisé en infusion simple ou mélangé à du thé.
    Consulter la liste des autres plantes grimpantes présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.


    Annotations :
    *Planch. abréviation botanique du botaniste, médecin et professeur de science gangeois Jules Émile Planchon (1823 - 1888) au cours de sa carrière il oeuvra entre autre à Kew Garden et plus tard en 1881, fut nommé Directeur du Jardin des plantes de Montpellier, rendu célèbre par sa découverte sur la propagation du phylloxera venu d'Amérique qui s'attaquait aux vignobles français, la ville de Montpellier décida en 1910 que le petit jardin public (situé face à la gare) créé en 1858 par les célèbres architectes-paysagistes Denis et Eugène Bülhler, lui serait dédié, portant le nom de square Planchon, un petit jardin exotisme avec une fontaine, un majestueux cèdre du Liban, un immense arbre aux quarante écus Ginkgo biloba  qui aujourd'hui est bien mal en point et il me semble bien un Févier d'Amérique (Gleditsia triacanthos).
    *Actinidiaceae une famille divisée en 4 sections Leiocarpae, Maculatae, Stellatae et Strigosae.
    Maxim. abréviation botanique de Carl Johann Maximowicz (1827 - 1891) botaniste russe qui œuvra sur la flore japonaise et la flore tibétaine, nommé en 1869, Directeur des jardins botaniques de Saint Pétersbourg (Institut de botanique Komarov).
    *Gagnepain, botaniste français François Gagnepain ((1866-1952), qui œuvra principalement au Muséum d'histoire naturelle de Paris, sur l'identification des essences d'origine chinoise, une espèce lui a été dédié Berberis gagnepainii , l'Épine-vinette de Gagnepain.
    *Finet, botaniste français Eugène-Achille Finet (1863 -1913), participa aux expéditions du professeur Paul Henri Lecomte en Asie Chine, Japon et Java) et devint ainsi le spécialiste des orchidées, dont un petit genre lui a été dédié Neofitenia .
    On leur doit 'Contributions à la flore de l'Asie orientale' - 1904, des extraits ont été publié à l'époque dans le Bulletin de la Société botanique de France, dont un exemplaire se trouve à l'Université de Harvard.
    *Mary Isabel Fraser (1863 - 1942) directrice du Collège de filles de Wanganui, avec sa sœur cadette elle effectua un voyage dans la région de Ichang où dans les jardins des missions évangélistes, elle découvrit des cultures d'actinidia deliciosa  rapporté par Ernest Wilson, dont on lui donna des graines.
    A son retour en Nouvelle-Zélande, en 1906 sur l'île du Nord, elle remit au pépiniériste néozélandais Alexander Allison qui put en découvrir la première fructification 4 ans après, et ce n'est que dans les années vingt qu'il commença à en vendre à d'autres pépiniéristes locaux.
    *Ernest Henry Wilson surnommé le Chinois (1876 – 1930) est un jardinier anglais à Kew Garden qui entre 1899 et 1919 effectua plusieurs séjours en Chine, comme collecteur pour le compte de James Veitch and sons ( horticulteur à Chelsea) par la suite pour celui de l'Arnold Arboretum.
    *Giraldii Giuseppe Giraldi (1848-1901) missionnaire-botaniste italien qui séjourna en Chine entre 1890 et 1895 dans la province du Shaanxi (Shensi) et environ 69 espèces principalement originaires d'Asie lui ont été dédiées.
    nmauric©2000 12.05.2010 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site