Cornus sericea  - Cornouiller soyeux, C. stolonifère
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Cornus sericea Nom commun : Cornouiller soyeux, plus connu et commercialisé sous le nom de Cornouiller stolonifère nommé par les anglophones 'Redosier dogwood' et selon les régions 'Red Twig Dogwood, Western Dogwood, American Dogwood, Squawbush', photo peut être le cv 'Isanti'
    Nom latin : Cornus sericea  L.*, synonymes Cornus stolonifera  Michx.*, Cornus baileyi  J.M. Coult. & Evans, Cornus instolonea  A. Nelson, Cornus interior  (Rydb.) N. Petersen, Swida instolonea  (A. Nelson) Rydb., Swida sericea  (L.) Holub, Swida stolonifera  (Michx.) Rydb.
    famille : Cornaceae.
    catégorie : arbuste à l'écorce lisse d'un rouge-brun pourvue de lenticelles gris clair.
    port : buissonnant, compact, étalé.
    feuillage : caduc, vert franc à vert foncé brillant virant à l'automne du jaune-orange au rouge-pourpre violacé. Feuilles opposées, obovales-lancéolées souvent repliées en forme de cuillère à marge légèrement ondulée, nervures longitudinales fortement marquées, court pétiole pourpré.
    floraison : au printemps vers la fin mai courant juin. Corymbes de petites fleurs à 4 pétales lancéolés, 4 étamines saillantes disposées en quinconce avec les pétales et au centre un style dressé.
    couleur : blanc pur à blanc crème., étamines et anthères d'un blanc crème.
    fruits : en été, sur des pédoncules pourpres petits fruits globuleux, blancs, maturent en septembre-octobre convoités par les oiseaux et les petits rongeurs, ce qui fait qu'ils ne restent pas très longtemps en place.
    croissance : assez lente.
    hauteur : 2-3 m en tout sens.
    plantation : à l'automne pour lui laisser le temps de bien installer son système racinaire avant l'été.
    multiplication : par semis, bouturage de tiges aoûtées, par marcottage des tiges ou prélèvements des rejets.
    sol : tout sol, riche, légèrement acide, frais et humide.
    exposition : mi-ombre, ombre légère, soleil en évitant les expositions trop chaudes du plein sud qui en période de sécheresse peut brûler le feuillage.
    zone : 3 - 9, tolère aisément - 35°C . USDA hardiness zone 2 - 8.
    origine : endémique aux plaines, vallées et montagnes du Canada dont l'Alaska, la Nouvelle-Écosse et l'ouest et le centre nord des États-Unis.
    entretien : arroser régulièrement et abondamment les deux premières années après la plantation, rabattre chaque année ou tous les 3 ans les rameaux de 2/3 pour favoriser la pousse de nouvelles tiges rouges passé ce lapse de temps l'écorce devient grisâtre et perd tout son charme hivernal.
    cornus sericea 'Kelseyi'
    University of Delaware ©
    NB : son nom Cornus  vient du latin où désigne le genre et signifie corne, bois faisant référence à son bois dense et son nom spécifique sericea  vient du grec 'serikos' qui signifie de la soie, donc soyeux et stolonifera  veut dire qui a des stolons, donc stolonifère. Ce genre comprend environ 50 espèces d’arbres ou arbustes persistants ou caducs et deux espèces vivaces, répartis dans 6 sous-genres, tous originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord, dont quelques espèces ont été introduites à titre ornementale dans les jardins.
    Des recherches récentes confirment que l'espèce nord-américaine est la même que les espèces européennes et, par conséquent, il devrait être nommé Cornus alba .
    Ce robuste Cornouiller soyeux originaire des zones marécageuses est à conseiller pour les jardins en zone au climat froid et humide, son bois rouge le rend particulièrement intéressant en hiver en plein soleil sous un manteau neigeux.
    Parmi les cultivars, citons :
    Cornus sericea  'Cardinal', 2.40 à 3 m de haut, feuillage vert virant au rouge à l'automne, tiges jaune vert à vert acide puis rouge orangé à rouge framboisé.
    Cornus sericea  'Flaviramea', pour les anglophones 'Yellowtwig dogwood', touffe de 1.80 à 2 m en tous sens, tiges d'un jaune verdâtre assez vif, floraison crème.
    Cornus sericea  'Isanti', 1.50 à 2.10 m, feuillage obovale-lancéolé un peu plus pointu que les autres, vert pomme à vert foncé virant au rouge brique à l'automne, tiges rouges en hiver.
    Cornus sericea  'Kelseyi', touffe compacte étalée, arrondie de 0.60 à 1 m de haut et nettement plus large, jeune feuillage vert clair assez acide souvent lavé de pourpre légèrement brillant virant au bronze pourpre à l'automne sur des tiges d'un éclatant rouge corail à rouge framboisé.
    Cornus sericea  'Silver and Gold', 1.50 à 2.10 m de haut, étalement 1.80 à 2.40 m, feuillage panaché au limbe entre le vert gazon et le vert mousse irrégulièrement marginé de blanc ou de jaune crème pour les jeunes feuilles, tiges jaunes en hiver, photo 3.
    Tous les 4 sont fréquemment commercialisés sous le nom de Cornus stolonifera.
    Cornus stolonifera  'Arctic Fire®', commercialisé également sous Cornus stolonifera  'Farrow', 1.20 m en tous sens, port compact, arrondi, feuillage vert pomme, tiges rouges en hiver, tolère aisément -40°C.
    Cornus stolonifera  'Pucker Up!'™ commercialisé également sous Cornus stolonifera  'Neil Z' PPAF, 1.20 m à 1.50 m en tous sens, se distingue par son feuillage vert foncé brillant, très plissé, lui donnant un aspect gaufré comme celui du lantana, tiges rouges en hiver, tolère aisément -40°C.
    Cornus sericea 'Silver and Gold' Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Cornus alba  L., Cornouiller blanc, consulter sa fiche.
    Cornus canadensis  L., Quatre-temps, Cornouiller du Canada, consulter sa fiche.
    Cornus controversa  Hemsl. ex Prain, Cornouiller des Pagodes, Cornouiller controversé, consulter sa fiche.
    Cornus florida  Hook., Cornouiller de Floride, Bois de chien, voir la fiche.
    Cornus kousa  Buerger ex Miq., Cornouiller à fleurs, Cornouiller du Japon, consulter sa fiche.
    Cornus mas  L., Cornouiller mâle, Corbier, consulter sa fiche.
    Cornus officinalis  Siebold & Zucc., Cornouiller officinal, consulter sa fiche.
    Cornus racemosa  Lam., Cornouiller à grappes, consulter sa fiche
    Cornus sanguinea  L., Cornouiller sanguin, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L. , abréviation botanique officielle pour Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), médecin, botaniste-naturaliste suédois, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Michx., abréviation botanique pour le botaniste-explorateur français André Michaux (1746-1802) qui débarque au Québec en 1792, son herbier historique (collecté par lui-même) de la flore de l'Amérique du Nord composé de 2.192 espèces, est conservé au Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris: mais, hélas il ne contient qu'une partie de ses collectes de la Flora boreali-americana, car sur le chemin du retour en 1769, il fait naufrage sur la côte néerlandaise, en causant la perte d'une partie de sa collection. A savoir, la rénovation de l'Herbier sur l'ensemble des collections botaniques entreprise en 2008, s'est achevée fin 2012.
    L'édition en 1803 de la première flore américaine 'Flora boreali-américana Flora boreali-americana, sistens caracteres plantarum quas in America septentrionali collegit et detexit' d'Andreas Michaux, reédité en 1820, a été en réalité rédigée par le botaniste français Louis-Claude Richard à partir de ses collectes et de ses travaux, elle demeure l'ouvrage de référence sur la flore américaine.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site