Les Bambous
Portail de Jardin! L'Encyclopédie

      Le bambou est une monocotylédone appartenant à la famille des graminées (= poaceae) : une herbe en somme, bien que certaines espèces dépassent les 30 mètres de haut...

      Description

      La partie aérienne des bambous est appelée la tige, ou chaume. D'une hauteur allant de quelques dizaines de centimètres à plusieurs dizaines de mètres selon les variétés, d'aspect et de couleurs variés, elle est en général fistuleuse, c'est-à-dire creuse, mais séparée par des cloisons au niveau des nœuds qui en fait une série de tubes fermés. Au niveau de ces nœuds, des bourgeons se développent et se transforment en branches, divisées en ramuscules qui portent les feuilles. Les feuilles contribuent à l'aspect décoratif des bambous par leurs formes et leurs couleurs variées. Elles tombent en général en été mais sont aussitôt remplacées.

      Le bambou étant une graminée, les pousses, ou turions, sortent de terre à leur diamètre définitif et leur taille n'évolue plus après quelques semaines de croissance. La vitesse de croissance des bambous géants peut être spectaculaire, jusqu'à 1 m par jour dans de bonnes conditions !

      Les fleurs ont pour principale caractéristique d'être très rares et d'apparaître simultanément chez tous les sujets d'une même espèce, quel que soit leur âge,  dans toute une région, parfois même dans un continent entier. Après avoir fleuri, la plante meurt généralement d'épuisement. Selon les variétés, la floraison peut intervenir tous les ans ou... tous les 67 ans, certaines espèces n'ont même jamais pu être observées en fleurs !

      Le rhizome est caractéristique du bambou. Les bambous qu'on rencontre dans nos régions tempérées ont en général des rhizomes traçants, c'est-à-dire qu'ils s'étendent en lignes parfois parfaitement rectilignes avant de donner naissance à un nouveau chaume. Le rhizome peut également générer d'autres rhizomes, constituant ainsi un réseau souterrain parfaitement inextricable !
      D'autres bambous possèdent à l'inverse des rhizomes cespiteux, qui créent des chaumes serrés les uns contre les autres, la touffe s'étendant peu en surface. Mais dans les régions un peu froides, les rhizomes traçants peuvent devenir cespiteux par manque de chaleur durant la période où les rhizomes se développent, en été et en automne.

      Les racines croissent en couronne autour des nœuds des rhizomes, parfois autour des nœuds de la partie aérienne du chaume pour les espèces cespiteuses. Fines (quelques millimètres à peine), elles peuvent néanmoins descendre profondément afin d'aller chercher l'humidité dont le bambou a besoin pour se développer.

      Culture

      En règle générale, les bambous ont besoins pour un développement harmonieux, de chaleur, de soleil et d'eau. Certaines espèces tolèrent pourtant des températures très basses, jusqu'à -24°C et une sécheresse relative. Il est malgré tout conseillé de les abriter du froid, en particulier du vent et de les arroser copieusement, les arrosages légers incitant les racines à rester en surface, ce qui les rend plus vulnérables à la sécheresse. Il est à noter qu'après la première année, la chute des feuilles constitue un paillage naturel qui protège le pied des bambous.

      Entretien

      L'entretien se limite en général au nettoyage des touffes, qui consiste à couper au ras du sol les tiges sèches, et à l'éclaircissage, c'est-à-dire la coupe des tiges de 4 ou 5 ans que l'on souhaite utiliser ou pour pour aérer une touffe trop dense. Ces opérations se déroulent pendant l'hiver, entre décembre et mi-février.

      Reproduction

      Le mode de reproduction le plus courant est le prélèvement d'un morceau de rhizome âgé de 3 ans, mesurant entre 10 et 50 cm de long, puis planté dans un substrat léger.
      On peut également tenter le prélèvement d'une tige avec son morceau de rhizome, la multiplication par éclats de touffes, ou même le semis de graines.

      Classification


      La classification des végétaux se fait par l'observation des différentes parties de la plante, en particulier de la fleur; certains bambous n'ayant jamais encore été observés en floraison, cela explique les changements de catégorie qui ont pu intervenir au cours du temps...
      Pour simplifier, les bambous seront ici classés selon leur taille :
      Bambous nains : inférieurs à 1,5 m
      Petits bambous : de 1,5 m à 3 m
      Bambous moyens : de 3 m à 9 m
      Bambous géants : plus de 9 m

      Utilisation des bambous

      Plante comestible
      Tous les bambous donnent des pousses comestibles mais de qualité gustative très variable. Les turions sont cueillis très jeunes et débarrassés de leurs gaines protectrices ; certaines espèces peuvent être consommées crues, les autres bouillies ou grillées puis accommodées selon différentes recettes.

      Construction
      Le bâtiment utilise les tiges de bambous pour réaliser des constructions traditionnelles (huttes, cases...) mais également des échafaudages légers et solides pour la construction des immeubles modernes de grande hauteur.

      Pâte à papier
      Utilisé depuis plus de deux mille ans par les chinois pour la fabrication de la pâte à papier, la culture des bambous destinés  à cet usage ne cesse de se développer.

      Marie Crousier©10/10/2000 -


    la reproduction électronique avec mise à la disposition du public
    et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

un compteur pour votre site