Perovskia atriplifolia - Sauge d'Afghanistan, Sauge russe
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Perovskia Nom commun : Sauge d'Afghanistan, Sauge russe, nommée par les anglophones 'Russian sage.'
    Nom latin : Perovskia atriplicifolia  Benth.*, écrit parfois Perowskia.
    famille : Lamiaceae.
    catégorie : arbrisseau qui peut repartir durant quelques année de la souche (sous-arbrisseau) à tiges ligneuses duveteuses aux reflets d'un blanc argenté, elles sont souples mais quand même cassantes.
    port : buissonnant érigé, évasé en tout sens, arrondi.
    feuillage : persistant à semi-persistant selon climat, d'un gris-argenté velouté. Aromatique, la plupart du temps il est fait référence au parfum de la feuille de sauge ou parfum de 'sauge épicée', je trouve qu'au froissage , il s'approche beaucoup plus à celui de la feuille du camphrier, j'ai pu testé les trois au jardin. Étroites et longues feuilles (± 7cm x 2,5cm) opposées, ovales à lancéolées bi-pennatisequées finement découpées.
    floraison : longue plus de 3 mois et abondante en été (juin à octobre, selon climat), nectarifère visitée par les abeilles et les papillons. Longs panicules (± 40cm) de petites fleurs bisexuées, bilabiées (1 à 1,3cm) enchâssées dans un étroit court calice tubulaire (5 à 6mm) glanduleux.
    couleur : bleu à bleu violet pour la fleur, calice mauve parme à violet.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.80 à 1.50 m.
    plantation : au printemps, compter 3 plants au m², pour une bordure et une haie basse espacer les plants de 40 à 50cm, planter aussi en quinconce.
    multiplication : semis spontané, au printemps par boutures de portions de tiges dans un mélange sablonneux ou tiges aoûtées courant août-septembre, prélèvement de rejets, division de souche au printemps ou par semis de 4 à 5 graines par godet, dans un mélange de sable et de terreau.
    sol : plutôt sec, bien drainé, caillouteux, sableux ,acide ou neutre ou alcalin, apprécie le calcaire, les sols pauvres.
    emplacement : plein soleil et bien dégagé, a tendance à s'incliner vers le soleil.
    zone : 5 - 9, parfaitement adaptée à la sécheresse, à la pollution atmosphérique et aux embruns. Déconseillée dans les zones aux hivers pluvieux, sauf peut être sur lit de gravier, à tester.
    origine : Afghanistan. Introduite en Grande-Bretagne en 1904.
    entretien : arrosage d'été vraiment occasionnelle, en automne rabattre les tiges malingres et dégarnies, début du printemps, rabattre à deux ou trois yeux. Elle redémarre de souche. Ses inflorescences s'utilisent pour la confection de bouquets.
    maladies et ravageurs : l'excès d'humidité favorise l'apparition et le développement de l'oïdium qui signale sa présence par des ponts jaunes sur le limbe. Dédaigné par les escargots, les cervidés et les lapins.
    NB : le nom de Perovskia  lui a été donné en 1841 par le naturaliste-botaniste Gregor Silitsch Karelin (1801-1872) en la dédiant au général Vasil Alexeevich Perovski (1795-1857), qui fut le gouverneur de l'oblast d'Orenbourg, une province stratégique aux portes de l'Asie formant une longue frontière avec le Kazakhstan, il dirigea en 1839 une expédition militaire en Asie centrale dans la région de Boukhara et Khiva; son nom spécifique atriplicifolia  vient du grec 'atriplicis' qui désigne en latin l'Atriplex, nom donné à l'Arroche et 'folia' qui désigne la feuille.
    A partir du moment où l'on considère que perovskia est une sauge, la logique veut que ce soit du genre féminin. Pour bien faire d'ailleurs, aujourd'hui on devrait la nommée surtout Sauge de Perovski puisqu'en fin de compte elle n'est pas russe, juste originaire des anciennes républiques de l' ex U.R.S.S.
    Ce genre comprend entre 7 et 10 espèces de sous-arbrisseaux ou arbustes caducs ou persistants, tous originaires des anciennes républiques qui composaient ex URSS, de l'Asie Mineure notamment sur les contreforts de l'Himalaya.
    Cette rustique sauge afghane indifférente au grand froid et à l'extrême sécheresse à vraiment sa place dans les jardins notamment ceux en bord de mer et les jardins secs, en sujet isolé ou groupé par 3-5 (rocailles sèches), dans la réalisation de bordures, haies basses le long des allées, incluse dans la composition de massifs arbustifs ou floraux, mixed borders, rocailles, en massifs sur les talus puisqu'elle n'aime pas trop le combat racinaire ou adossée à une balustrade, un mur, un muret, ou encore dans des vasques pour les balcons et terrasses, en se souvenant qu'il lui faut une exposition très ensoleillée.
    Elle fut mise à l'honneur dans les jardins sauvages, de cottage conçus par la célèbre Gertrude Jekyll*, ayant sa place dans les massifs et les wall-flowers, présente dans son jardin de Munstead Wood (Surrey), puis tombée en désuétude jusque dans les années 60-61, vraiment remise à à l'honneur dans les jardins de l'Europe dans les années 1990, sacrée meilleure plante de l'année 1995 dans le sud des États-Unis.
    Parmi les cultivars, citons :
    Perovskia  'Blue Haze' (Bleu brumeux), recherchée pour son feuillage plus découpé et ses panicules d'un bleu ciel.
    Perovskia  'Blue Spire', obtention commercialisée dans les années 60 par les pépinières Notcutts (Woodbridge - Suffolk - Angleterre), issue de croisement entre Perovskia atriplicifolia  et Perovskia abrotanoides , 0.80 à 1.20m de haut, panicules plus denses aux fleurs d'un bleu électrique à outremer, calice d'un bleu-mauve (lavande foncé).
    Perovskia atriplicifolia  'Hybrida' commercialisée aussi sous le nom de 'Superba', environ 1m de haut, denses inflorescences.
    Perovskia abrotanoides  'Filigran', son feuillage est plus vert, le limbe plus large nervure médiane blanche.
    Perovskia atriplicifolia  'Lacey Blue', longues fleurs d'un bleu outremer, revers lavé de blanc, calice violet comme les bonbons à la violette de Toulouse.
    Perovskia abrotanoides  'Little Spire' cette sauge de Sibérie, se distingue par son port plus bas et compact 0.50 à 0.80m de haut, de juin à septembre, inflorescences bleu ciel.
    Perovskia abrotanoides  'Longine', à vous de la découvrir, jamais vu!
    Perovskia abrotanoides  'Silberstrauch' (arbuste argentée), 0.40 à 0.60 m en tout sens, juin/juillet à septembre.
    Les autres espèces :
    Perovskia abrotanoides  Karel., Perovskia abrotane*, originaire de l'ex Turkestan, aujourd'hui correspond au Turkménistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan et Kazakhstan, présente au Cachemire, Tibet, Pakistan et Afghanistan; des études ont été menées sur sa composition, elle est riche en huiles essentielles, semble être caduc, environ 1.50m de haut au feuillage vert de gris oblong pennatiséqué, en été longs panicules d'environ 40cm de petites fleurs rose lilas. On en extrait une teinture rouge.
    Perovskia angustifolia  Kudrj., Perovskia à feuilles étroites, découverte vers 1936, en Asie centrale dans la chaîne montagneuse du Thian Shan et la haute chaîne du Kazakhstan et du Kirghizstan, province du Xinjiang et dans les montagnes du Pamir Alaï.
    Perovskia artemisioides  Boiss., originaire de la province pakistanaise du Béloutchistan, son port est plus érigé.
    Perovskia Perovskia botschantzevii  Kovalevsk. & Kochk., Perovskia ou Sauge de Botschantzev * découverte récente vers 1986, dans l'ex U.R.S.S au Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan, Turkménistan, Ouzbékistan et Afghanistan depuis la mer Caspienne, les monts Altaï et la chaîne du Tian Shian.
    Perovskia kudrjaschevii  Gorschk. & Pjat., Perovskia ou Sauge de Kudrjaschev, découvert en 1936 en Asie centrale dans la chaîne du Thian Shan et les hautes montagnes du Kazakhstan.
    Perovskia linczevskii  Kudrj., Perovskia ou Sauge de Linchevski, originaire du Kirghizstan, dans les montagnes du Pamir Alaï.
    Perovskia pamirica  Chang Y.Yang & B.Wang, Perovskia ou Sauge du Pamir, découverte récente 1987, comme son nom l'indique au Pamir dans la région des hauts plateaux et dans la province du Xinjiang.
    Perovskia scrophulariifolia  Bunge, Perovskia ou Sauge à feuille de Scrophulaire, originaire de l'ex Turkestan (Turkménistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan et Kazakhstan), environ 1m de haut, panicules assez trapu 25 à 30cm, fleurs violettes. Il existe Perovskia scrophulariifolia  forma kudrjaschevii  à fleurs blanches.
    Perovskia virgata  Kudrj., Perovskia, Sauge à branchettes, découvert vers 1936, originaire du Tadjikistan dans les montagnes du Pamir.

    Annotations :
    *Benth. : abréviation botanique pour le nom du botaniste britannique George Bentham (1800-1884) qui vécut en Languedoc Roussillon avant de devenir propriétaire du Domaine de Restinclières à Prades-le-Lez; il fut à l'origine de la réalisation de nombreuses flores, dont la première concernant les plantes de la région de Hongkong 'Flora Hongkongensis' (1861), et 'Flora Australiensis' (édition en 7vol. de 1863-à 1878).
    En 1826, il fait édité à Paris, le 'catalogue des plantes indigènes des Pyrénées et du Bas Languedoc' collectées par son père lors de leur séjour à Montauban puis à Montpellier.
    *Abrotanoides : Abrotane, nom donné à l'armoise abrotanelle pplus connue sous le nom d'Aurone arquebuse.
    *Gertrude Jekyll (1843-1932) peintre, jardinière-paysagiste, créatrice de jardins anglaises en opposition à ceux de l'ère victorienne. C'est sa formation d'artiste peintre qui lui donne ce sens aigu dans le choix des nuances et dégradés de couleurs, on lui doit les premiers jardins monochromes. En 1889, elle entame une étroite collaboration avec l'architecte Edwin Lutyens (1869 1944), découvrir ses jardins dans son oeuvre mais aussi dans 'The Gardens of Gertrude Jekyll' par Richard Bisgrove - Université de Berkley 1992, consultable en ligne University of California Press.
    *Botschantzevii : Victor Petroéviation Botsch. il lui a été dédié une quarantaine d'espèces d'astéracées, brassicacées, chénopodes, lamiacées, légumineuse et rubiacées présentes dans la flore de l'ex U.R.S.S. et celles de de l'Ouzbékistan et du Tadjikistan participa à l'enrichissement de l'herbier Ouzbek.
    *Kudrjaschevii : dédié à Kudrjaschev, S.N. (1907-1943), abréviation Kudr., 8 espèces de plantes (dont 3 euphorbiacée et 3 lamiacées) présentes dans la flore russe et celle de l'Ouzbékistan lui sont dédiées.
    *Linczevski : Igor Alexandrovich Linczevski (1908-1997) abréviation Lincz. une quinzaine d'espèces présentes dans la flore russe et celle du Tadjikistan lui sont dédiés.
    Ces trois botanistes sont membres du célébrissime Institut de botanique Komarov de Saint-Pétersbourg.
    Annick Joly & nmauric© 04/03/2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Perovskia atriplicifolia, mi-septembre

un compteur pour votre site