Zanthoxylum simulans - Poivrier du Séchouan, Clavalier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Zanthoxylum simulans Nom commun : Zanthoxylon simulant, Poivrier du Sichuan, Poivrier du Séchouan, Poivrier chinois, Clavalier à feuilles de frêne, Fragarier du Séchouan, en chinois 'Ye Hua Jiao, Huo Jiao' (poivre à fleurs, Poivre fleuri), en japonais 'Fangara, Sanshö*' nommée par les anglophones 'Chinese-pepper, Chinese prickly-ash (cendres piquantes), Flatspine prickly-ash', en allemand 'Chinesische Stachelasche, Szechuan pfeffer, Sichuan pfeffer', en espagnol 'Ceniza Espinosa China, Pimienta De Sichuan', en italien 'Pepe cinese, Frassino cinese, Frassino spinoso', en portugais 'Cinza Espinhosa Chinesa, Pimenta De Sichuan', en russe 'Zantoksilyum podrazhayushchiy'.
    Nom latin : Zanthoxylum simulans  Hance *, c'est le synonyme de Zanthoxylum bungeanum  Maxim. *qui a pour synonymes Fagara bungei  (Planch.) M.Hiroe, Zanthoxylum acanthophyllum  Hayata, Zanthoxylum bungeanum  Maxim., Zanthoxylum bungeanum var. bungeanum, Zanthoxylum bungei  Planch., Zanthoxylum bungei  Planch. & Linden ex Hance, Zanthoxylum bungei var. imperforatum  Franch., Zanthoxylum bungei var. inermis  Franch., Zanthoxylum fraxinoides  Hemsl., Zanthoxylum podocarpum  Hemsl., Zanthoxylum setosum  Hemsl., Zanthoxylum simulans  Hance, Zanthoxylum simulans var. imperforatum  (Franch.) Reeder & S.Y.Cheo, Zanthoxylum simulans var. podocarpum  (Hemsl.) C.C. Huang et 3 autres qui sont illégitimes Zanthoxylum nitidum  Bunge, Zanthoxylum nitidum  Bunge, Zanthoxylum usitatum  Diels.
    Dans la flore Chine il y a en plus Fagara podocarpa  (Hemsley) Engler, Fagara setosa  (Hemsley) Engler, Zanthoxylum argyi  H. Léveillé, Zanthoxylum bungei  Hance var. inermis  Franchet, Zanthoxylum setosum  Hemsley.
    famille : Rutaceae.
    catégorie : arbuste ou petit arbre dont le tronc est couvert de fortes et larges protubérances pyramidales pointues lui donnant un aspect boursouflé, rameaux pourvus d'aiguillons aplatis larges vers la base.
    port : dressé, étalé, très ramifié arqué.
    feuilles : caduc, vert foncé lustré, pubescent le long de la nervure médiane des folioles odorantes. Feuilles imparipennées d'environ 26 cm à 5-11/15 folioles sessiles ovales, oblongues, acuminées de 4/5 à 7 cm, glanduleuses et pourvues d'épines.
    floraison : au printemps courant mai-juin, nectarifère visitée par les abeilles et des papillons.
    Inflorescences terminales de 6-10 cm de long x 9-13 cm de large, petites fleurs dioïques apétales, les mâles avec un calice à 5 sépales, pas de corolle et 5 étamines, les femelles aussi dépourvues de corolle, un calice comme celui des mâles et de 2 à 5 ovaires.
    couleur : blanc verdâtre à jaune comme son nom l'indique.
    fruits : courant juillet, des baies vertes dont l'enveloppe aromatique (péricarpe) est couverte d'éperons glandulaires virant à maturité en octobre-novembre au bronze rosé à rouge-rose, brun rougeâtre, extrêmement rétréci.
    Les baies sont alors récoltées, étalées et mises à sécher au soleil, ensuite les follicules sont séparés des graines puis stockés dans un endroit bien sec et ventilé.
    Les graines (4-4.5mm) sont rondes noires et brillantes très dures au goût amer. Si la cueillette est effectuée trop tôt dans la saison, la coloration du poivre est légère, l'arôme est moindre et l'odeur est faible, effectuée trop tard, le poivre sera craquelé, sujet à la décoloration et à la moisissure, réduisant sa qualité et sa valeur en Chine où les graines et les enveloppes sont enfermées séparément dans des boîtes métalliques hermétiquement fermées pour limiter à long terme la détérioration.
    croissance : un peu lente au début, lui laissé le temps de s'installer.
    hauteur : ± 3 à 7m.
    plantation : selon climat au printemps ou à l'automne, à l'abri des gelées printanières qui peuvent déteriorer les jeunes pousses et compromettre la future récolte.
    multiplication : par semis à chaud entre 20 et 21°C, par bouturage courant mars-avril.
    Pour une jeune pousse il faut compter entre 3 et 4 ans pour observer sa première floraison et fructification.
    sol : riche en humus, frais mais bien drainé, adapté aux sols argilo-calcaires.
    emplacement : soleil, mi-ombre partielle.
    zone de rusticité : 6 - 10, tolère jusqu'à -15°C, une fois installée supporte des périodes de sécheresse prolongées. USDA zone 5/7-10 (-20 à 10°F).
    origine : dans les régions chaudes et sèches du nord et le sud-ouest de la Chine aux hivers froids, dans les provinces du Sichuan (Séchouan), nord-est de Guizhou, Hunan, nord du Guangdong, Fujian, Jiangxi, Hénan, Jiangsu, Shandong, Zhejiang, Anhui, Hubei, Hebei, Shaanxi, Gansu, Qinghai, Tibet et à Taïwan, consulter la carte de la Chine.
    Découvert vers 1830 dans le nord de la Chine par le botaniste russe Alexander von Bunge*, introduit en Europe en 1869.
    C'est le collecteur explorateur E. H. Wilson* qui oeuvre pour le compte de l'Arnold Arboretum qui le découvre poussant dans les plaines sur les rives et les falaises et dans les plaines et dans les forêts d'altitude du nord et du centre de la Chine et rapporte des graines à l'arboretum de Boston.
    tronc Zanthoxylum simulans qui a dépéri faute d'entretien l'été au parc du Terral à Saint Jean de Vedas entretien : arroser les deux premières années après la plantation, supprimer le bois mort et si nécessaire les branches basses pour pouvoir faucher ou tondre en dessous et celles qui sont gênantes pour la cueillette car cela pique énormément.
    maladies et ravageurs : les jeunes pousses peuvent être sujette aux pucerons et les jeunes plants aux limaces, pas d'autres ravageurs signalé pour l'instant en France.
    NB : son nom Zanthoxylum vient du grec 'xanthos, xanthön' qui signifie jaune et de 'xÿlon' qui désigne le bois, donc au bois jaune et son nom spécifique simulans vient du latin et signifie simulant, participe présent du verbe simuler, imiter car il ressemble beaucoup au Zanthoxylum piperitum qui était connu sous le nom de Poivrier du Japon, ce nom était synonyme de Zanthoxylum bungeanum qui est depuis 2012 considéré comme illégitime mais c'est un synonyme reconnu pour Zanthoxylum simulans.
    Le nom de Clavalier se réfère aux protubérances qui ont fait songer Linné aux massues des Anciens qui lui ont fait donné l'épithète de clava herculis le glaive d'Hercule à l'une des espèces du genre.
    Comme il fait partie de la famille des Rutacées comme les agrumes son importation aux États-Unis a posé un sérieux problème à l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments 'The Food and Drug Administration' qui à partir de 1968 jusqu'en 2005 et renforcé à partir de 2002 son introduction a interdit et celles des autres du genre pensant qu'ils étaient un mode potentiel d'introduction du chancre citrique (Xanthomonas axonopodis pv. citri.) sur le territoire américain, puis cette interdiction a été levée en vertu de la stipulation que le poivre du Séchouan doit être chauffé juste assez pour tuer toutes les bactéries infectieuses avant son importation sur le territoire américain.
    Il cultivé en Chine depuis plus de 1 400 ans, le plus haut de gamme provient du district de Hanyuan dont les fruits sont plus gros sont appels comme un certain thé Dahongpao, et dans d'autres districts il existe 6 autres variétés locales aux saveurs différentes : Dàhông jiäo (gros poivre rouge, Xiâo hông jiäo le petit poivre rouge, Bâishä jiäo le poivre blanc bien que son enveloppe soit d'un brun rougeâtre.
    Dans le district de Jiangjin, les agronomes ont développé 2 nouvelles variétés nommées Jiuyeqing le poivre bleu-vert) aux fruits plus petits parfumés à l'enveloppe gris-vert assez épaisse légèrement sucrée et piquante qui est commercialisée localement, cette espèce est utilisée pour reboiser les terres agricoles converties en forêts plantées dans le secteur du barrage des Trois-Gorges et de la municipalité de Chongqing (créée en 1990) surnommée la capitale brouillard; et Qïn'än 1 hào huäjiäo une variété aux branches courtes, à gros fruits rouges, cultivée dans le district de Qin'an dans l'étroite province du Gansu située au nord-ouest contre les plateaux du Tibet et de Mongolie.
    En France, il a commencé à être cultivé depuis une trentaine d'années dans le Lot à Dégagnac et plus récemment à Cuélas dans le Gers en association avec du poivre Timut* à l'odeur de pamplemousse, le résultat de ce long labeur d'écossage est vendu 300 € le kilo, ailleurs 4,00 € le sachet de 30g.
    Il a sa place au jardin en sujet isolé ou dans les massifs arbustifs, pour confectionner d'impénétrables haies défensives ou encore tout simplement durant quelques années dans de grande potée dont il faudra surveiller l'arrosage au risque de le voir dépérir brusquement.
    Ce genre comprenait 773 noms d'espèces connues, après révision en 2012 seulement 176 espèces ont été retenues (autrefois elon les flores entre 150 et 250), 41 espèces présentes en Chine dont 25 y sont endémiques, 7 de Taïwan, 5 du Japon. Des espèces persistants ou caducs, originaires des zones tropicales et régions subtropicales de l'est de l'Asie et de l'est de l'Amérique du Nord.
    Propriétés et utilisations :
    Il existe 2 sortes de poivres du Séchouan, le vert qui est récolté avant maturité et le rouge qui est récolté à pleine maturité, lorsque l'enveloppe s'entrouvre et commence à laisser tomber les 2 graines noires qu'elle contient.
    Comme toutes les épices, il faudrait les conserver dans un récipient bien fermé, à l’abri de l’humidité, de la lumière vive et de la chaleur, pour une durée maximale de 2 ans.
    Il est depuis des siècles l'épice caractéristique de la cuisine relevée et épicée du Sichuan, utilisé pour parfumer les marinades de poulet, canard, boeuf, porc, etc... Il entre aussi dans la composition du cinq-épices chinois composé de l'anis étoilé, cannelle, clous de girofle, fenouil et le gingembre, et dans le shichimi togarashi japonais en association avec l'algue nori séchée, du gingembre, des graines de chanvre, de pavot et de sésame, du zeste de mandarine ou d'orange et du piment de Cayenne.
    Les feuilles du poivrier sont incorporées dans les soupes légèrement piquantes et d'autres mets de cette cuisine sichuanaise. Et l'huile est utilisées pour les fritures à base de nouilles.
    Dans la cuisine chinoise le poivre du Sichuan est utilisé entier ou moulu, pour relever les plats sucrés-salés et les marinades pour les viandes et les poissons.
    Les chefs cuisiniers français l'ont complétement adoptés pour apporter à la dernière minute en l'écrasant entre les paumes, une note poivrée, piquante, citronnée, anisée à de nombreux desserts, salade de fruits, compotes, confitures, mousse au chocolat, crèmes brulées, gâteaux etc..
    Dans la médecine traditionnelle chinoise il est utilisé comme anesthésique local, il est réputé favoriser la sécrétion salivaire, augmenter l'appétit et faciliter la digestion, agissant contre les vomissements, ayant aussi des effet antiprurigineux et antispasmodique, réduisant aussi le flux du lait, pour combattre les parasites et les vers intestinaux. Des études scientifiques ont démontré qu'il avait un effet inhibiteur sur les syndromes diarrhéiques provoqués par le Bacillus dysenteriae ; il est prescrit également pour traiter les poumons, la rate et les reins, également pour soigner le rhume, les maux de dents et les embolies.
    D'autres études ont montré qu'il avait la capacité de dilater les vaisseaux sanguins, ayant ainsi un rôle dans la diminution de la pression artérielle.
    On extrait également une huile essentielle très aromatique au goût poivré, rappelant l'écorce du citron, riche en oléorésine de Zanthoxylum.
    Autres espèces :
    - Zanthoxylum americanum  Mill., synonymes retenus Thylax fraxineum  (Willd.) Raf., Zanthoxylum fraxineum  Willd., Zanthoxylum fraxinifolium  Marshall, Zanthoxylum mite  Willd., Zanthoxylum parvum  Shinners, Zanthoxylum ramiflorum  Michx., Zanthoxylum americanum f. americanum - Zanthoxylum alatum  Roxb., synonymes retenus Fagara armata  Thunb., Zanthoxylum alatum  Roxb., Zanthoxylum alatum  Hemsl., Zanthoxylum arenosum  Reeder & S.Y.Cheo, Zanthoxylum planispinum  Siebold & Zucc., Zanthoxylum alatum var. planispinum  (Siebold & Zucc.) Rehder & E.H. Wilson, Zanthoxylum alatum var. subtrifoliolatum  Franch., Zanthoxylum armatum var. armatum, Common pricklyash, arbuste caduc de 4 m environ, USDA zone 3b- 7.
    - Zanthoxylum wutaiense  I. S. Chen, pas de synonyme retenu, découvert en 1972 dans le sud de Taïwan vers 1400m d'altitude endémique au comté de Pingtung dont il porte le nom 'Ping dong huäjiäo' le Poivre Pingtung, un arbuste piquant aux feuilles à 5-13 folioles oblongues-lancéolées à marge dentelée, floraison en panicules jaunes en avril, aux fruits ovoïdes de 5 mm, voir spécimen à l'herbarium de Taïwan.

    Dans l'abécédaire consulter la liste des autres espèces de Zanthoxylum présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    *Hance, abréviation botanique pour le diplomate, linguiste et botaniste britannique Henry Fletcher Hance (1827-1886) qui réside en Asie à partir de 1844 comme membre du service consulaire britannique; il est nommé à partir de 1878 consul à Canton (Guangdong) puis jusqu'à sa disparition consul de Xiamen ( Fujian), il consacre une grande partie de son temps à la découverte des plantes chinoises et à aider les scientifiques de passage notamment le botaniste allemand Berthold Carl Seeman (1825-1871) qui lui dédiera les genres Hancea et Hanceola.
    Il est l'auteur de Flora Hongkongensis en 1873. En 1887, après son décès quelques 23 000 spécimens de ses collections privées ont été jointes aux collections du Musée d'histoire naturelle de Londres.
    *Maxim., abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste russe-allemand Carl Johann (Ivanovich) Maximowicz (1827-1891) un grand explorateur collecteur qui fut le spécialiste des flores du Japon et de Mongolie, de nombreuses espèces asiatiques lui ont été dédiées. Nommé en 1852 conservateur du jardin botanique de Saint-Pétersbourg*. L'année suivante, pour enrichir les collections, il entreprend un tour du monde qui débute par Rio de Janeiro et Valparaiso, ce voyage à bord de la frégate russe Diana, est interrompu par la guerre de Crimée (1854-56) qui le mène à explorer les rives du fleuve Amour et l'est sibérien jusqu'en 1857, lui permettant ainsi de publier 'Amurensis Primitias Florac' en 1859 avant de se rendre en Mandchourie, puis, durant les quatre années suivantes il parcourt l'archipel du Japon (Yesso, aujourd'hui Hokkaïdo, Nippon = Honshu et Kyushu) avant de découvrir l'Angleterre.
    En 1864, il est nommé membre de l'Académie Impériale des sciences de Saint-Pétersbourg. A partir de 1869, il rédige de nombreuses publications dans le Bulletin de l'Académie Impériale sur la flore d'Asie orientale et plusieurs monographies notamment celle des viola et des rhododendron 'Rhododendrae Asie Orientalis' éd. 1870.
    *Sanshö ce nom de poivre sanshö japonais est celui du Zanthoxylum piperitum.
    *Ernest H.Wilson, jardinier collecteur anglais Ernest Henry Wilson (1876 – 1930) surnommé le Chinois, jardinier à Kew Garden qui entre 1899 et 1919 effectue plusieurs séjours en Chine comme collecteur, expressément mandaté par les célèbres pépinières Veitch & Sons (Exeter- Angleterre), de là diffusé par la suite dans les parcs et les jardins du reste de l'Europe. Abréviation botanique Wils.
    En 1906, il effectue un nouveau voyage en Chine, en compagnie du botaniste américain Charles Sprague Sargent (1841-1927), fondateur de l'Arboretum Arnold de Boston (Massachussetts), c'est ainsi que courant 1907, les deux premiers 'Paperbark Maple' Acer griseum  y furent introduits.
    *Timut, Poivrier de Timut, poivrier du Népal Zanthoxylum armatum DC., largement présent au-dessus de 3100 m d'altitude au Bhoutan, Cachemire, Myanmar (Birmanie) Laos, Inde, sud-est au sud-ouest de la Chine, ainsi que les îles Ryukyu, nommé en chinois 'Zhù yè huà jiäo'(Feuille de bambou, Poivre bambou), petit arbre persistant de 5m de haut donnant ce poivre Timut qui à des notes d'agrumes, il recherché pour aromatiser surtout les poissons, les fruits de mer, ) les desserts et les viandes blanches.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.//-->





compteur pour site