Rubus phoenicolasius - Mûrier du Japon
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Ronce du Japon, Framboisier du Japon, Framboisier à poils rouges, en chinois 'Duo xian xuan gou zi', nommé par les anglophones 'Japanes wineberry', 'Wineberry', 'Wine raspberry'.
    Nom latin : Rubus phoenicolasius  Maxim.*
    famille :  Rosaceae section Idaeobatus.
    catégorie : arbuste vigoureux aux tiges épineuses couvertes de poils soyeux ou glanduleux (3-5 mm) rougeâtres ou roussâtres.
    feuillage: caduc, feuilles au revers tomenteux blanc argenté, rameaux rouges au printemps. Feuilles (± 10cm x 7) alternes à 3 ( rarement 5) folioles inégales, 2 ovales à rhomboïdes, marge irrégulièrement dentée, la terminale est plus grande, rachis pourpré et pubescent. A beaucoup de présence au printemps avec ses feuilles vert fluorescent sur des rameaux d'un rouge pourpré aux aiguillons vert acide.
    port : dense, érigé puis retombant.
    floraison : au printemps (selon climat d'avril à juin), Racèmes de nombreuses fleurs (± 1cm), lovées dans un calice étoilé à larges sépales lancéolés, vert clair au revers hérissé de poils rouges glanduleux et poils soyeux. Fleurs autofertiles à 5 larges pétales obovales. Boutons floraux hirsutes, pointus d'un vert rougeâtre (photo du bas).
    fruits : en été (juin, juillet, août selon climat) sur les tiges de deux ans, jolis fruits rouges comestibles (mûres-framboises) orangées à rouge brillants à saveur très sucrée et fruitée.
    couleur : blanche faiblement rosé vers le coeur.
    croissance: trèsrapide.
    hauteur : 2 à 3m en tous sens.
    plantation : à l'automne en prenant soin d'espacer les plants de ± 3,50m.
    multiplication : par semis et marcottage spontané, les graines sont disséminées par les oiseaux et les mammifères. Le marcottage des longues tiges s'effectue au printemps ou à l'automne.
    sol : tous, acide, neutre ou alcalin, une préférence pour un sol frais, humide, drainé, plutôt fertile.
    emplacement : soleil, mi-ombre et ombre (couvert de feuillus).
    zone : 5 - 9.
    origine : dans les prairies, les champs, sur les berges des cours d'eau, bords de chemins, lisières et bois de feuillus de l'Asie tempérée, au sud de la Corée, du Japon, au nord-ouest de la Chine jusqu'aux plaines et vallées à 3300m d'altitude dans les provinces du Qinghai, Gansu, Shaanxi et Séchouan, au nord-est celles du Shanxi, Hénan) , plus à l'est dans la province du Shandong.
    Introduite en Europe en 1840 via l'Angleterre où elle fut primée quelques années plus tard par la RSH*, naturalisée dans le centre de l'Écosse, à l'ouest du Pays de Galles et au sud de l'Angleterre; introduite vers 1890 pour une production fruitière et la création de nouveaux cultivars dans l'est des États-Unis (de l'Arkansas, de l'Illinois et du Michigan jusqu'à l'atlantique), à l'est du Canada et en Nouvelle-Angleterre. Largement naturalisée et cultivée dans les jardins, elle figure aujourd'hui dans la liste des plantes adventices invasives dans de nombreux pays, ayant un important impact sur les écosystèmes naturels et agricoles et sa commercialisation commence à être interdite en Amérique du Nord
    entretien : maitrisez son développement en taillant, limitez le marcottage spontané en attachant les tiges a un support, car avec le temps elle peut former de denses fourrés impénétrables. Il est conseillé de supprimer les tiges qui ont donné des fruits et de pas toucher celles de l'année qui produiront l'année suivante des fruits.
    NB :  Son nom Rubus  désigne le genre en latin, mot venant de du latin 'ruber' qui signifie rouge et son nom spécifique phoenicolasius  signifie minu de poils pourpres.
    La ronce du Japon est toujours commercialisée en France pour être implanter au jardin et au potager, pour couvrir treillages et grillages, grimper autour d'un poteau, être adossée contre un mur, ou former des haies défensives.
    Propriétés et utilisations :
    Ces mûres-framboises japonaises se consomment crues ou cuites, entrant dans la composition de confitures, jus de fruits, sirops, et de nombreux desserts et mets sucrés.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie : 
    Rubus chamaemorus  nommée Plaquebière, chicouté, margot , mûre blanche consulter sa fiche.
    Rubus fruticosus  nommée Ronce à fruits, consulter sa fiche.
    Rubus ideaus  L, Framboisier du Mont Ida, Framboisier, consulter sa fiche.
    Rubus odoratus  nommée Ronce odorante, Calotte, Chapeau rouge, framboise plate, consulter sa fiche.
    Rubus pubescens ou Catherinette, consulter sa fiche.
    Rubus thibetanus  Franch., ou Ronce du Tibet, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Maxim. : abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste russe-allemand Carl Johann (Ivanovich) Maximowicz (1827-1891), un grand explorateur collecteur qui fut le spécialiste des flores du Japon et de Mongolie, de nombreuses espèces asiatiques lui ont été dédiées. Nommé en 1852 conservateur du jardin botanique de Saint-Pétersbourg*. En 53, il entreprit pour enrichir les collections, un tour du monde qui débuta par Rio de Janeiro et Valparaiso, ce voyage à bord de la frégate russe Diana, fut interrompu par la guerre de Crimée (1854-56) qui le mena à explorer les rives du fleuve Amour et l'est sibérien jusqu'en 57, lui permettant ainsi de publier 'Amurensis Primitias Florac' (1859) avant de se rendre en Mandchourie, puis durant les quatre années suivantes parcourir l'archipel du Japon (Yesso, aujourd'hui Hokkaïdo, Nippon = Honshu et Kyushu) avant de découvrir l'Angleterre.
    En 1864, il nommé membre de l'Académie impériale des sciences de Saint-Pétersbourg. Apartir de 1869, il rédigea de nombreuses publications dans le Bulletin de l'Académie impériale sur la flore d'Asie orientale et plusieurs monographies notamment les viola et les rhododendrons 'Rhododendrae Asie Orientalis' ed. 1870.
    *jardin botanique de Saint-Pétersbourg : Jardin impérial botanique de Saint-Pétersbourg Pierre Le Grand, situé sur l'île de Vorony, jardin aujourd'hui faisant partie du renommé Institut botanique Komarov (Vladimir Leontjevich Komarov (1869-1945), célèbre botaniste russe auteur de la flore d'URSS de 1934 à 1960.
    * RHS : The Royal Horticultural Society, La Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres 1804.
    ® par la Société des Gens de LettresConformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Accueil Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site