Stenotaphrum secundatun  - Faux kikuyu
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Stenotaphrum secundatunNom commun : Faux kikuyu, nommé par les anglophones Buffalo Grass, St Augustine Grass
    Nom latin : Stenotaphrum secundatun  (Walt.) Kuntze
    Famille : Poaceae.
    catégorie : vivace herbacée.
    port : rampant couvre-sol.
    feuillage : persistant.
    floraison : été.
    couleur : épillets.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,05-0,10 m.
    plantation : en automne-hiver ou au printemps.
    multiplication : bouture de tronçons de rhizomes.
    sol : quelconque.
    emplacement : soleil.
    zone : 8 - 9.
    entretien : il supporte un piétinement intensif et plusieurs semaines sans eau, jaunit l'hiver. Requière une tonte par mois, un arrosage par semaine l'été.
    NB : a ne pas confondre avec le vrai kikuyu Pennisetum clandestinum , disponible en graines, moins décoratif et très envahissant.
    Autres espèces de vivaces couvre-sol :
    des espèces demandant un entretien moindre que le gazon traditionnel.
    - Thymus ciliatus  Boiss. & Reut., Thym cilié, consulter sa fiche.
    - Cynodon dactylon  (L.) Persoon, Cynodon dactyle (chiendent amélioré), Chiendent pied de poule, Herbe des Bermudes, consulter sa fiche.
    - Dichondra repens  Forst., Dychondra rampant, consulter sa fiche.
    - Frankenia laevis  L., Frankénie lisse, consulter sa fiche.
    - Lippia nodiflora  (L.) Michx., Verveine nodiflore parfois Lippia gazon, consulter sa fiche.
    - Matricaria tchihatchewii  (Boiss.) Voss., Matricaire, Camomille tchihatchewii, consulter sa fiche.
    - Soleirolia soleirolii  (Req.) Dandy, connue sous le nom d'Helxine, Helixine, consulter sa fiche.
    - Thymus serpyllum  L., Thym serpolet, consulter sa fiche.
    - Zoysia japonica  Steud., Zoysia du Japon, consulter sa fiche.
    - Zoysia tenuifolia  Willd. ex Thiele, Gazon des Mascareignes, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Kuntze, abréviation botanique pour le botaniste allemand Carl Ernst Otto Kuntze (1843-1907) qui voyage à travers le monde collectant des milliers d'espèces, il est le grand réformateur de la nomenclature botanique 'Nomenclaturae botanicae codex brevis maturus, sensu codicis emendati aux Lois de la nomenclature botanique de Paris de 1867; linguis internationalibus: anglica, gallica, germanica quoad nomina latina, édité en 1903.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie




compteur site