Capparis spinosa  - Câprier épineux
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Câprier épineux, Câprier commun, en occitan 'Tàpera', en arabe 'Shaffalah' ou Kobar', en espagnol 'Alcaparra', en hébreu 'Tzalaf', nommé par les anglophones 'Caper bush'.
    Nom latin : Capparis spinosa  L.*, synonymes Capparis deserti  (Zohary) Tackh. & Boulos, Capparis leucophylla  DC., Capparis murrayana  J.Graham
    famille : Capparidaceae.
    catégorie : arbuste ou sous-arbrisseau à souche ligneuse et tiges sarmenteuses.
    port : +/- grimpant, retombant.
    feuillage : caduc, épais, coriace, glauque, vert jade à vert de gris pouvant être légèrement lavé de rouge. Feuilles entières, simples (3cm environ), alternes, ovales-arrondies, à la base pourvues de deux épines stipulaires courbes.
    floraison : été, parfumée. Grandes fleurs (4 à 5cm) axillaires, solitaires pourvues d'un long pédoncule; formées de 4 sépales et 4 grands pétales obovales et de nombreuses étamines saillantes et soyeuses. Fleurs éphémères nectarifères, visitées par les abeilles et par les papillons.
    couleur : blanc- bleuté, crème ou rose pour les pétales, crème et violet pour les étamines. Les boutons floraux sont vert lavé de pourpre en pointe.
    fruit : rare, dans le calice baie charnue, assez coriace et comestible, ovoïde à piriforme (5mm environ) de couleur noir à reflets violacées, c'est lui qui est appelé 'câpron', il se récolte en été, dès le mois de juin. Dans toutes les espèces ses fruits sont convoités par les oiseaux qui en dispersent les graines réniformes, les caprins, les gazettes et les chameaux.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 2 à 4 m en tout sens.
    multiplication : bouture aoûtée en terre sableuse sous châssis, division de rejets au printemps sous châssis ou par semis.
    sol : pauvre, caillouteux et sec.
    emplacement : soleil.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    origine : le long du littoral de l'Europe, Afrique du Nord sur le pourtour du bassin méditerranéen jusqu'au sud de l'Asie, dans le Pacifique et en Australie sur les rochers et vieux murs. Présent dans le sud de la France en Languedoc-Roussillon, Provence, Corse et Gironde.
    zone : 9 - 12, parfaitement adaptée à la sécheresse. Ailleurs, a cultiver en pot et rentrer ou protéger durant l'hiver.
    entretien : une fois le plant installé l'arroser avec parcimonie..
    maladies et ravageurs : sans, mais ses fleurs, ses baies et son feuillage sont convoités par le bétail, les gazelles et autres espèces herbivores.
    NB : son nom Capparis  vient du latin et du grec où il désigne déjà le genre et signifie aussi le désir c'est peut être pour cela que l'on attribuait au câpre des propriétés aphrodisiaques, et son nom spécifique spinosa  signifie épineux faisant allusion aux stipules épineuses.
    Ce genre comprend environ 250 espèces d'arbustes ou arbrisseaux originaires des zones tempérées chaudes du globe.
    Il a sa place dans les jardins au climat doux, les jardins secs, ceux en en bord de mer, idéal pour orner le haut d'un muret, le bord d'une restanque, dans les pays du Golf, il est utilisé pour fixer les talus ou confectionner des haies défensives.
    Certains auteurs émettent l'hypothèse que ses rameaux épineux auraient pu servir à confectionner la couronne d'épines portée par le Christ, au même titre que ceux de l'Aubépine épineuse Crataegus aronia  ou ceux de l'Églantier des chiens Rosa canina.
    Espèce cultivée au potager et au jardin :
    Capparis spinosa  var. inermis , Câprier sans épines, environ 1m en tout sens, port étalé, floraison blanche, d'un blanc verdâtre en coeur, longues étamines d'un rose-violacé blanches vers la base, tolère aisément - 15°C, photo du bas.
    Quelques autres espèces :
    Capparis cartilaginea  Decne, synonymes Capparis galeata  Fres., Capparis spinosa var. galeata  (Fres.) Hook. f. & Thorns., Capparis uncinata  Edgew., en anglais 'Cartilage Caper', se rencontre à l'est de l'Afrique (Égypte, Éthiopie, Somalie, Mauritanie, Soudan, Niger, Nigéria, Sénégal et Tchad, au Moyen-Orient (Arabie, Jordanie, Israël, Iraq et Iran, présent jusqu'à l'est et au nord-ouest de l'Inde (Gujarat et Rajasthan) et à l'ouest du Pakistan.
    Capparis decidua  (Forssk.) Edgew., synonymes Capparis aphylla  Roth, Sodada decidua  Forssk., Câprier sans feuilles, localement appelé 'Kair, Kerda', se rencontre en zones arides au Moyen-Orient, présente au sud-est d'Israël, arbuste de 4 à 5m en tout sens, buisson très épineux, tout au long de l'année petites fleurs d'un rouge corail, étamines rouges, petits fruits sphériques d'un rouge cerise de saveur âcre, amer et poivré, récoltés deux à trois fois dans l'année durant les saisons sèches.
    Dans la pharmacopée indienne, réputé pour ses propriétés antifongiques, anti bactériennes, carminatives, diurétiques, emménagogues, stimulantes, toniques et paraît-il aphrodisiaques, les racines sont prescrites pour traiter l'artériosclérose et les problèmes hépatiques.
    Capparis mariana  Jacq., endémique à la Nouvelle-Calédonie et dans les îles Hawaï, buisson épineux d'environ 3m, feuillage obovale, floraison blanche, étamines blanches, délicatement parfumée, s'utilise en bord de mer pour confectionner des haies défensives, localement les jeunes pousses et feuilles sont consommées après cuisson, les racines sont chargées en sel, fruits ovoïdes d'un vert olive.
    Propriétés et utilisations :
    La câpre, comestible, est soit le bouton floral récolté encore vert, confit dans du vinaigre; soit le fruit. Ils sont riches en riche vitamine A, calcium, magnésium, potassium et sodium; ils sont couramment remplacer par des bourgeons de capucine, ficaire (bulbes aussi), populace, pissenlit ou même du genêt à balai.
    Elle contient des alcaloïdes dont la capparidine qui lui donne ce goût aigrelet.
    Dans les pharmacopées traditionnelles, l'écorce et les racines sont réputées être analgésiques, astringentes, diurétiques et surtout antidiarrhéiques, l'écorce est prescrite pour traiter les crises de goutte et les infections gastro-intestinales.
    Les fleurs sont utilisées en usage externe en cataplasme pour traiter les problèmes de peau de type eczéma, son feuillage froissé ou pillé est efficace pour traiter les piqures d'insectes et l'urticaire.

    Annotations :
    L.* , abréviation botanique officielle pour Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), médecin, botaniste-naturaliste suédois, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    nmauric©29.02.2000 - - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site