Ceanothus gloriosus  - Céanothe glorieux
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    ceanothus gloriosusNom commun : Céanothe glorieux, Céanothe fanfaron, Céanothe de Point Reyes, Lilas de Californie, nommé par les anglophones 'Point Reyes Creeper, Point Reyes Ceanothus, Californian lilac'.
    Nom latin : Ceanothus gloriosus J. T. Howell.*
    famille : Rhamnaceae.
    catégorie : arbrisseau ne dépassant pas les 25-30 ans dans son milieu naturel.
    port : compact, dense, étalé, rampant.
    feuillage : persistant, vert clair revers blanchâtre, poilu. Petites feuilles ovales-elliptiques (2,5cm) à marge épineuse rappelant celles des kermès sur des rameaux d'un vert pourpré.
    floraison : au printemps, nectarifère et pollinifère visitée par les abeilles, les colibris et par les papillons et bien d'autres insectes. Thyrses axillaires de petites fleurs hermaphrodites à 5 pétales griffus en coupe resserrée vers 5 étamines saillantes.
    couleur : bleu foncé, violet. Les boutons floraux sont d'un blanc cotonneux pourpré.
    croissance : moyennement lente.
    fruits : enchâssé dans le calice capsule globuleuse déhiscente à 3 loges couleur aubergine à maturité contenant des graines noires qui sont projetées aux alentours à maturité.
    hauteur : 0,50-0,90m, Ø 1m à 1.80m.
    plantation : au printemps ou à l'automne de préférence en prenant soin de bien choisir son emplacement(n'aime pas être déplacé) et de lui laisser de la place pour son futur étalement.
    multiplication : par semis et par bouture à talon à chaud de tiges aoûtées; mises dans un substrat pour bouturage et imprégnées d'hormone de bouturage compter entre 4 et 6 semaines pour l'enracinement.
    sol : bien drainé, à tendance sablonneuse, sensible au calcaire comme l'ensemble du genre.
    emplacement : soleil, à l'abri des vents froids, contre un mur ensoleillé.
    zone : 8 - 9, parfaitement adapté aux embruns, au sable et sol chargé en sel.
    origine : le long de la côte du Pacifique au nord de la Californie sur les dunes et dans les falaises aux environs et sur le Cap de Point Reyes, c'est une zone protégée 'Reyes National Seashore' au nord-ouest de San Francisco.
    entretien : taille éventuelle de mise en forme après floraison.
    maladies et ravageurs : comme tous les autres il peut être sujet à la chlorose et au pourridié, du à un champignon l'Armillaire couleur de miel Armillaria mellea.
    NB : son nom Ceanothus vient du grec 'keanôthos', mot qui désigne une espèce de chardon, choix faisant certainement allusion à la forme de leur inflorescence en thyrse, son nom spécifique gloriosus glorieux, fanfaron, ostentatoire, c'est à dire resplendissant, peut être parce qu'à cause de son feuillage piquant on ne peut l'abîmer.
    Ce genre sur 200 noms référencés après révision en 2012 ne comprend plus que 62 espèces et 98 synonymes. Des espèces d'arbustes ou d'arbrisseaux majoritairement persistants, dont 44 d'entre eux sont originaires des chaparrals californiens, de l'ouest du Nevada et du sud-ouest de l'Oregon, 2 de Floride et 51 espèces de l'ouest de l'Amérique du Nord, 4 de l'est américain et les espèces caduques comme Ceanothus americanus, herbaceus, integerrimus, ovatus, parvifolius, sangineus sont originaires du sud du Québec, de la Nouvelle-Angleterre et de l'Ontario.
    Les céanothes ne tolèrent pas l'ombre, dans leur milieu naturel ils commencent à s'éteindre progressivement avec la croissance de la canopée arbustive et celle des conifères avoisinants, dans ces zones là les graines ne germent pas.
    Leur système racinaire comporte des nodosités où se développent des bactéries qui se multiplient et fixent l'azote, et les plantes avoisinantes récupèrent les composés azotés qui sont produits dans ces nodules; il a été constaté que des espèces vivent ainsi en symbiose avec eux.
    ceanothus gloriosus © Oregon University
    Oregon State University ©
    Parmi les cultivars, citons :
    - Ceanothus gloriosus 'Anchor bay', une obtention des années 70 de la Saratoga horticulture Fondation, issue de graines collectées dans cette baie au sud du comté de Mendocino, port prostré environ 0.60m m de haut pour un étalement de 2 à 2,50 m, feuillage vert foncé de la même taille que l'espèce type, floraison bleu assez vif, tolère - 6°C /20°F.
    - Ceanothus gloriosus 'Emily Brown', 0,80 à 1 m de haut pour un étalement de 3 à 4m, même taille de feuilles que l'espèce type, floraison indigo courant avril-mai, tolère jusqu'à -5°C/23°F.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Ceanothus arboreus  Greene, consulter sa fiche.
    - Ceanothus dentatus  Torr. & Gray, consulter sa fiche.
    - Ceanothus divergens  C. Parry, consulter sa fiche.
    - Ceanothus griseus  (Trel. ex B.L.Rob.) McMinn, consulter sa fiche.
    - Ceanothus impressus  Trel., consulter sa fiche.
    - Ceanothus intergerrimus  Hook. & Arn, consulter sa fiche.
    - Ceanothus thyrsiflorus  Eschsch, consulter sa fiche.
    - Ceanothus thyrsiflorus var.repens  McMinn, consulter sa fiche.
    - Ceanothus tomentosus  C. Parry ou Céanothe tomenteux, consulter sa fiche.
    - Ceanothus x delilianus  E. Spach., et ces cultivars, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *J. T. Howell., abréviation botanique pour le botaniste, taxonomiste américain John Thomas Howell (1903 -1994), il travaille jusqu'en 1949 comme assistant de la botaniste d'origine canadienne Alice Eastwood (1859-1953) conservatrice et directrice du département de botanique de la California Academy of Sciences à San Francisco. Il est l' auteur de 'A flora of San Francisco, California', en collaboration avec Peter H. Raven & Peter Rubtzoff, publiée en 1958 par the University of San Francisco, 1958.
    Marie Crousier & nmauric ©20.08.2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur site