Céanothus griseus  - Céanothe de Carmel'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Céanothe gris, Céanothe de Carmel, nommé par les anglophones 'Carmel Ceanothus' ou 'Carmel creeper'
    Nom latin : Ceanothus griseus (Trel. ex B.L.Rob.) McMinn*, synonyme Ceanothus thyrsiflorus var.griseus Trel. ex B.L.Rob.
    famille : Rhamnaceae.
    catégorie : arbuste aux jeunes pousses rougeâtres et pubescentes.
    port : buissonnant, érigé, étalé.
    feuillage : persistant, coriace, gaufré, vert foncé, brillant sur le dessus, revers gris-vert. Petites feuilles étroites ovales à marge dentelée pourvue de petites glandes jaune crème sur chaque dent.
    floraison : au printemps, nectarifère et pollinifère visitée par les abeilles, les bourdons, les colibris et par certaines espèce de papillons.
    couleur : bleu-violet soutenu, étamines saillantes bleu-violet et jaune crème (pollen)
    croissance : rapide.
    fruits : capsules déhiscentes enchâssées dans le calice, contenant de petites graines coriaces qui sont propulsées aux alentours à maturité.
    hauteur : 2,5 à 3 m, Ø 1 à 3m.
    plantation : au printemps de préférence, en prenant soin de bien lui laisser de la place pour son développement et bien choisir son emplacement il n'aime pas être dépéplacé, le système racinaire des céanothes comporte des nodosités où se développent des bactéries qui se multiplient et fixent l'azote, et les plantes avoisinantes récupèrent les composés azotés qui sont produits dans ces nodules; il a été constaté que des espèces vivent ainsi en symbiose avec eux.
    multiplication : par semis après stratification à froid et scarification et par bouture à talon à chaud de tiges aoûtées; mises dans un substrat pour bouturage et imprégnées d'hormone de bouturage compter entre 4 et 6 semaines pour l'enracinement et par marcottage.
    sol : bien drainé
    emplacement : soleil, mi- ombre partielle, quelques heures dans la journée car les céanothes ne tolèrent pas l'ombre, dans leur milieu naturel ils commencent à s'éteindre progressivement avec la croissance de la canopée arbustive et celle des conifères avoisinants, dans ces zones là les graines ne germeraient pas.
    zone : 8 - 9.
    origine : Californie tout le long de la côte dans la région de Carmel.
    entretien : taille éventuelle de mise en forme après floraison.
    maladies et ravageurs : comme pour tous les autres un excès en eau favorise le développement du pourridié, il n'aime pas le calcaire qui provoque le jaunissement du feuillage (chlorose ferrique), il peut être sujet aux cochenilles à coques.
    NB : le nom de Ceanothus vient du grec keanôthos, mot qui désigne une espèce de chardon, choix faisant certainement allusion à la forme de leur inflorescence en thyrse et son nom spécifique griseus signifie gris faisant référence à son feuillage.
    Ce genre sur 200 noms référencés après révision en 2012 ne comprend plus que 62 espèces et 98 synonymes. Des espèces d'arbustes ou d'arbrisseaux majoritairement persistants, dont 44 d'entre eux sont originaires des chaparrals californiens, de l'ouest du Nevada et du sud-ouest de l'Oregon, 2 de Floride et 51 espèces de l'ouest de l'Amérique du Nord, 4 de l'est américain et les espèces caduques comme Ceanothus americanus, herbaceus, integerrimus, ovatus, parvifolius, sangineus sont originaires du sud du Québec, de la Nouvelle-Angleterre et de l'Ontario.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Ceanothus arboreus  Greene, consulter sa fiche.
    - Ceanothus dentatus  Torr. & Gray, consulter sa fiche.
    - Ceanothus divergens  C. Parry, consulter sa fiche.
    - Ceanothus gloriosus  J. T. Howell., consulter sa fiche.
    - Ceanothus impressus  Trel., consulter sa fiche.
    - Ceanothus intergerrimus  Hook. & Arn, consulter sa fiche.
    - Ceanothus thyrsiflorus Eschsch, consulter sa fiche.
    - Ceanothus thyrsiflorus var.repens McMinn, consulter sa fiche.
    - Ceanothus tomentosus C. Parry ou Céanothe tomenteux, consulter sa fiche.
    - Ceanothus x delilianus E. Spach., consulter sa fiche.

    Annotations :
    *McMinn, abréviation botanique pour le botaniste, dendrologue et horticulteur californien Howard Earnest McMinn (1891-1963), il enseigne la botanique à Oakland au Mills College (Université privée), il est l'auteur de nombreux articles et d'ouvrages de référence sur la végétation des côtes du Pacifique californien dont 'An illustrated manual of California shrubs', publié en de 1939 à San Francisco.
    - nmauric©20.11.2000//-->Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur pour site