Iris fœtidissima - Iris fétide, Iris gigot
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Iris fétide, Iris gigot ou Iris puant, nommé par les anglophones 'Stinking iris'.
    Nom latin : Iris fœtidissima  L.*, synonyme Iris fœtida  Thunb.
    famille : Iridaceae.
    catégorie : vivace herbacée à rhizomes épais.
    port : touffe dense, évasée.
    feuillage : persistant, vert clair à vert soutenu, vernissé, aromatique (si vous froissez le feuillage une odeur légèrement fétide se dégage). Longues feuilles basales engainantes en forme de glaive.
    floraison : fin du printemps (mai à juillet, suivant la région). Au bout d'une très fine tige, entre des bractées écailleuses. Fleur pédonculée, solitaire ou regroupée par 3 en partie terminale, formée de 6 tépales : 3 long, étroits, spatulés, incurvés et 3 nettement plus courts.
    couleur : divers tons de bleu, irisés de violet, jaune et blanc jaunâtre pour les tépales internes.
    fruits : longue capsule renflée à 3 valves contenant chacune de nombreuses graines ovoïdes (non comestible) d'un rouge écarlate à rouge orangé qui persistent une bonne partie de l'hiver
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.50 à 0.70m. Compter 6 à 8 pieds au m².
    plantation : fin de l'été- l'automne.
    multiplication : semis de graines fraîches (compter au minimum 1 année) ou division des rhizomes en été. Il est préférable de ne diviser que tous les 4/5 ans.
    sol : neutre ou calcaire, humide frais ou sec.
    emplacement : mi-ombre ou ombre, pour assurer une bonne floraison.
    zone : 7 - 9
    origine : sud de l'Europe occidentale, en zone tempérée. Il se rencontre dans les prairies humides, les pelouses xérophiles, dans les haies et les sous-bois jusqu'à une altitude de 500m environ.
    entretien : supprimer les fleurs fanées, si vous ne souhaitez pas avoir de fructification.
    Nettoyer le feuillage en fin de saison. Comme tous les iris il est fréquemment visité par les escargots, les limaces et les chenilles.
    NB Son nom Iris vient du grec ou il désignait déjà le genre et désigne l'arc en ciel. Dans la mythologie grecque Iris, déesse aux ailes irisées, était la messagère des dieux de l'Olympe, qui secondait Héra.
    Ce genre comprend plus de deux cents espèces de vivaces bulbeuses avec ou sans barbe, vivaces rhizomateuses, originaires dans l'ensemble de l'hémisphère nord en zones tempérées.
    Le rhizome de certaines espèces comme Iris florentina était très utilisé en parfumerie pour remplacer la violette. Séché et réduit en poudre, il sert de fixateur dans les pots pourris. Les fleurs de couleur bleu ou bleu-violet étaient autrefois employées pour la confection de pigments vert qui servaient entre autre pour les enluminures.
    Parmi les cultivars citons :
    Iris fœtidissima 'Variegata' au feuillage panaché de blanc.
    Iris fœtidissima 'Fructu Albo': Iris à graines blanches.
    Iris fœtidissima 'Citrina' : Iris à fleurs jaune pâle pouvant être très légèrement irisé de mauve.
    Autres espèces ou hybrides présents dans l'Encyclopédie :
    Iris barbus Iris hybrides, Iris d'Allemagne, iris germanique, consulter sa fiche .
    Iris bulbeux Iris , Orchidée du pauvre, consulter sa fiche .
    Iris chamaeiris  Bertoli ou Iris des garrigues, consulter sa fiche.
    Iris cristata  Solander ex Ait., synonyme Neubeckia cristata  Alefeld., Iris crêté, Iris à crête, consulter sa fiche.
    Iris flavescens  Delile., Iris jaunissant, consulter sa fiche.
    Iris florentina  L. , Iris de Florence, consulter sa fiche.
    Iris lutescens   Lamarck., Iris jaunâtre, Iris nain, consulter sa fiche.
    Iris hollandica  Hort., Iris de Hollande, consulter sa fiche.
    Iris kaempferi  Siebold ex Lem., synonymes Iris ensata  Thunb, Iris Japonais, Iris de Kämpfer, consulter sa fiche.
    Iris lutescens  Lamarck., Iris jaunâtre, Iris nain, consulter sa fiche.
    Iris nigricans  Dinsm., Iris noir de Jordanie, consulter sa fiche.
    Iris pallida  Lam, Iris pâle, Iris blême, consulter sa fiche.
    Iris pseudacorus  L., Iris des Marais, consulter sa fiche .
    Iris pumila  Bertoli, Iris nain, Iris des garrigues, consulter sa fiche.
    Iris reichenbachii  Heuft. Iris de Reichenbach, des Balkans, consulter sa fiche.
    Iris ruthenica  Ker Gawler., Iris de Ruthénie, Iris Biélorusse, Iris de Russie, consulter sa fiche.
    Iris unguicularis  Poiret, synonyme Iris stylosa   Desf., Iris d'Alger, iris algérien, consulter sa fiche.
    Iris tingitana  Boissier & Reuter., Iris de Tanger, Iris tangérois, consulter sa fiche.

    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    nmauric © 30.10. 2004 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site