Acer saccharum - Érable à sucre, Érable franc
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Helen Sharp, 11 octobre 1894*
    Nom commun : Érable à sucre, Érable franc, au Canada dans la langue Mi'Kmaq il est appelé 'Snawey' et nommé par les anglophones 'Sugar maple, Autumn Sugar Maple'
    Nom latin : , Acer saccharum  Marsh.*, synonymes Acer barbatum f. commune  Ashe Acer hispidum  Schwer., Acer nigrum var. glaucum  (Schmidt) Fosberg, Acer palmifolium  Borkh., Acer saccharophorum  K. Koch, Acer subglaucum  Bush, Acer treleaseanum Bush
    Illustration, aquarelle de Helen Sharp, Water-color sketches of American plants, especially New England, (1888-1910) contributed by: Chicago Botanical Garden, U.S.A.
    famille : Aceraceae.
    catégorie : arbre à fût rectiligne d'une grande longévité pouvant dépasser les 200 ans. Sur les jeunes sujets l'écorce gris foncé est lisse, sur les adultes elle est d'un brun gris se crevassant verticalement et munie de crêtes irrégulières.
    port : arrondi ou ovale.
    feuillage : caduc, vert tirant sur le jaune, au revers glabre d'un vert plus pâle, virant à l'automne au jaune vif, à l' orange et au rouge vif et rouge-orangé.
    Feuilles légèrement ondulées de 8 à 20 cm de long et nettement plus larges, à base arrondie pourvues de 3 à 5 lobes à pointes obtuses et à dents en nombre réduits et irrégulières. Bourgeons foliaires bruns opposés, coniques acuminés, pourvus de 6 à 8 paires d'écailles légèrement pubescentes de couleur brune sur de minces rameaux d'un brun-rouge brillant et lisse.
    floraison : au printemps avant la feuillaison, en corymbes de petites fleurs apétales mâles et femelles sur le même sujet, juste composées d'étamines et d'un pistil dans un calice à 5 sépales.
    couleur : jaune verdâtre.
    fruits : grappes pendantes de disamares ailées (3 cm) les ailes sont séparées d'environ 60 degrés formant quasiment un U, les graines parviennent à maturité à l'automne, généralement il n'y à qu'une seule graine viable par disamare.
    croissance : rapide.
    hauteur : 15 à 35 m.
    plantation : de préférence à l'automne.
    multiplication : par semis et par bouturage de tiges en juin-juillet, et par reproduction végétative sur les arbres abattus.
    sol : profond, fertile, humide et bien drainé, ayant une teneur un peu en calcaire.
    exposition : soleil, mi-ombre.
    entretien : supprimer les bois morts
    zone : 4 - 9.
    origine : dans les forêts de feuillus ou en compagnie de résineux ( pin blanc et pruche du Canada) au sud-est du Canada en Arcadie (Nouvelle-Écosse), au sud de l'Ontario dans la région des Grands-Lacs et du Saint-Laurent et au nord-est des États-Unis s'étendant au sud jusqu'au Tennessee.
    Présent dans ces forêts depuis plus de 5000 ans, c'est l'arbre d'ombrage souvent planté au Canada pour la coloration assez spectaculaire à l'automne.
    NB : son nom Acer  vient du latin où il désigne le genre, ce mot signifie pointu ou âpre, et son nom spécifique saccharum  désigne le sucre, c'est celui dont on tire, avec également Acer rubrum , le sirop d'érable à partir de sa sève qui à une teneur élevée en sucre, qui est prélevée par taraudage.
    C'est l'arbre emblème du Canada et sa feuille rouge figure au centre du blanc drapeau canadien.
    Ce genre comprend environ 115 arbustes ou arbres caducs dans l'ensemble quelques persistants ou semi persistants, originaires des zones tempérées du sud-est de l'Asie ( majoritairement de Chine, Corée, Taïwan et au Japon), 9 espèces en Amérique du Nord dont 8 espèces présentes au Québec, seulement 5 espèces originaires de l'Europe dont la France.
    Propriétés et utilisations :
    Au Canada, son bois lourd, dur d'un pâle brun jaunâtre sert essentiellement à la fabrication de boiseries et des meubles, sa résistance à l'usure fait qu'il est excellent pour réaliser les parquets des allées de quilles de bowling. En ébénisterie également , il est utilisé pour le placage et le tournage et dans la fabrication d'instruments de musique, de jouets, de manches d'outils, de billots de boucher et certains articles de sport.
    C'est également un excellent bois de chauffage, qui produit beaucoup de braises très chaudes qui dégagent beaucoup de chaleur.
    Au Canada, les érablières de productions se situent en Nouvelle-Écosse essentiellement dans les comtés de Colchester et de Cumberland.
    Helen Sharp, 26 avril 1891
    A la fin du 16ème siècle, les premiers colons apprirent des Amérindiens l'art d'entailler les érables pour collecter la sève puis à fabriquer le sirop d'érable. La saison idéale pour entailler les arbre est le printemps, quoique l'on puisse le faire à l'automne, on perce 1 à 3 trous par arbres pour installer un bec appelé spile (féminin), qui est délicatement martelé au marteau pour ne pas abîmer le bec, qui autrefois était pourvu en dessous d'une pinette, un crochet pour y suspendre un seau métallique où s'écoule la sève au goutte à goutte, aujourd'hui elle est canalisée dans des tuyaux en plastique bleu qui forment par un vaste circuit dans les érablières allant jusqu'à la cabane à sucre où se fabrique le sirop et la tire. Il faut que les températures nocturnes qui descendent en dessous de 0° C mais qu'elles demeurent inférieures au point de congélation la nuit et qu'elles atteignent le jour environ 5ºC, c'est durant cette période de 5 à 6 semaines que la sève court pendant le gèle et le dégèle. Production qui s'arrête avant la floraison. Pour produire un litre de sirop jaune pâle nettement vanillé, ambré rappelant le caramel ou nettement plus fort d'un brun presque noir considéré de moindre qualité rappelant la mélasse, il faut le sirop ai une teneur au minimum de 66% de sucre, 40 litres de sève que l'on fait chauffer dans un un évaporateur, sont nécessaires pour obtenir 1 litre de sirop. Ce sirop est chauffé puis baratté pour obtenir l'e fondant d’érable ou beurre d’érable. Avec la sève fermentée est fabriquée de la bière d'érable, du cidre, des hydromels, des eaux de vie, de la liqueur de whisky canadien au sirop d'érable, des vins pétillants, des vins liquoreux et la crème d'érable (crème de lait, caramel, sirop d'érable et rhum) utilisé pour la confection de cocktails et du vinaigre recherché pour les assaisonnements aigre-doux .
    Le changement climatique avec les hausses de température ont une incidence sur la production qui s'atténue avec les ans aux risques de disparaître dans le futur.
    Le sirop d’érable à un pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre, il est constitué de saccharose appelé au Canada sucrose, d'un peu de fructose et de glucose, il contient des vitamines B, du calcium, fer, potassium et zinc et il est riche en antioxydants.
    Ce sirop d'érable peut être servi sur des tartines de pain, des crêpes, des gaufres, des pancakes, en accompagnement avec du pudding, du tapioca, un porridge de flocons d'avoine, du riz au lait ou du gâteau de riz, du fromage blanc, les yaourts, de la glace à la vanille, des tartes aux fruits (fraises ou autres fruits rouges, pommes, rhubarbe) ou des salades de fruits.
    Autres espèces dans l'Encyclopédie :
    Acer capillipes  Maxim. Érable à peau de serpent, Érable jaspé de rouge, consulter sa fiche.
    Acer buergerianum  Miq., synonyme Acer trifidum  Thunb., Érable de Bürger, Érable trident nommé par les anglophones 'Trident maple', consulter sa fiche.
    Acer campestre  L., Érable champêtre, consulter sa fiche.
    Acer cappadocicum   'Aureum', Érable de Cappadoce doré, consulter sa fiche.
    Acer carpinifolium  Siebold.& Zucc., Érable à feuilles de Charme, consulter sa fiche.
    Acer circinatum  Pursh, Érable circiné, Érable à feuilles de vigne, consulter sa fiche.
    Acer davidii  Franch., Érable de David, érable à peau de serpent, consulter sa fiche.
    Acer ginnala  Maxim., Érable du fleuve Amour, Érable de Mandchourie, consulter sa fiche.
    Acer griseum  (Franchet) Pax, Érable gris, érable cannelle, Érable à écorce de bouleau, consulter sa fiche.
    Acer japonicum  Thunb. ex Murray, Érable du Japon, consulter sa fiche.
    Acer japonicum  'Aconitifolium', Érable du Japon à feuilles d'aconit, consulter sa fiche.
    Acer monspessulanum  L., Érable de Montpellier, consulter sa fiche.
    Acer negundo  Miq., Érable négondo, Négundo ou Négondo, Erable à feuilles de Frêne, consulter sa fiche.
    Acer negundo  'Variegatum', Negundo panaché, consulter sa fiche.
    Acer oliverianum  Pax , Érable d'Oliver, consulter sa fiche.
    Acer palmatum  'Bloodgood', Érable palmé 'Bloodgood', consulter sa fiche.
    Acer palmatum  'dissectum', Érable palmé 'Dissectum' (ciselé), consulter sa fiche.
    Acer platanoides  L., Érable plane ou érable de Norvège, consulter sa fiche.
    Acer platanoides  'Crimson king', Érable plane rouge, consulter sa fiche.
    Acer pseudoplatanus  L., Érable sycomore, consulter sa fiche;.
    Acer rubrum  L., Érable rouge du Canada, Érable de Charles Wager, consulter fiche.
    Acer saccharinum  L., Érable argenté, consulter sa fiche.
    Acer shirasawanum  'Aureum', Érable shirasawanum doré, consulter sa fiche.
    Acer sieboldianum  Miq., Érable de Siebold, consulter sa fiche.
    Acer tataricum  L., Érable de Tartarie, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Marsh., abréviation botanique pour le fermier botaniste américain Humphry Marshall (1722-1801), qui travaille à partir de 1748 dans une ferme où il réalise 20 ans plus tard le premier conservatoire des espèces végétales de sa région.
    Il entreprend la rédaction de l'Arbustrum Americanum = The American grove, or, An alphabetical catalogue of forest trees and shrubs, natives of the American United States, arranged according to the Linnaean system. Containing, the particular distinguishing characters of each genus, with plain, simple and familiar descriptions of the manner of growth, appearance, &c. of their several species and varieties. : Also, some hints of their uses in medicine, dyes, and domestic oeconomy, édité à Philadelphie en 1785 par J.Crukshank, consultable en ligne.
    Son Catalogue alphabétique des arbres et arbrisseaux, qui croissent naturellement dans les États-Unis de l'Amérique septentrionale est traduit en français par M. Lézermes, éditions Paris 1788.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site