Acer capillipes  - Érable à peau de serpent
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Érable à peau de serpent, Érable jaspé de rouge, Érable japonais à peau de serpent, Érable oriental rouge, Érable à pétiole filiforme, au Japon connu sous le nom de 'Hosoe-kaede' (kaede = érable) nommé par les anglophones 'Kyushu Maple' 'Japanese stripped-bark maple', 'Snakebark maple' ou 'Red Snakebark Maple'.
    Nom latin : Acer capillipes  Maxim.*, donné dans la flore nord américaine pour synonyme de Acer pensylvanicum  L. subsp. capillipes  (Maxim.) Wesm.]
    famille : Aceraceae
    catégorie : grand arbuste, petit arbre monoïque à plusieurs troncs à l'écorce remarquable d'un vert olive jappé de blanc et gris blanc, parsemée de lenticelles beige,se striant puis se fissurant en losange avec le temps irrégulièrement veiné de brun rouge. A savoir sa longévité est limitée dans le temps, compter entre 20 et 30 ans.
    port : dressé, évasé, étalé, légèrement arqué.
    rcroissance : rapide.
    feuillage : caduc, vert clair à vert plus soutenu, nervures fortement marquées plus claires prenant à l'automne des teintes flamboyantes allant du jaune, jaune orangé aux divers nuances de rouge orangé souvent marginé de jaune orangé, le feuillage sera nettement plus coloré en situation ensoleillée. Sur des rameaux d'un brun rougeâtre, feuilles opposées (6 à 10cm) palmatilobées à 5 lobes, le central long acuminé, les deux suivants plus courts et les deux derniers minuscules à marge plus claire et dentelée, se distinguant par leur long pétiole et nervure médiane rouge. Les bourgeons foliaires rougeâtres sont enchâssées dans deux valves écailleuses.
    floraison : au printemps avril-mai en racèmes (+ ou - 10cm) dressés puis pendants petites fleurs, à 5 pétales, 8 étamines un style bipartite, calice à 5 sépales.
    couleur : jaune verdâtre.
    fruits : en racèmes pendants petites samares doubles (disamares) aplaties de + ou - 3cm virant au rouge à maturité, pourvues de courtes et larges ailes membraneuses formant un angle obtus.
    hauteur : 6 à 12 m pour un étalement identique.
    plantation : d'octobre à mars à l'abri des gelées printanières qui peuvent endommager les jeunes feuilles et des vents violents pour préserver le feuillage à l'automne.
    multiplication : en octobre par semis après stratification ou par greffage fin février courant mars selon climat.
    sol : neutre à acide, riche, bien drainé frais, il n'aime pas les sols calcaires.
    exposition : soleil ou mi-ombre, éviter les expositions au soleil trop matinal pour protéger en hiver les bourgeons en cas de gel
    entretien : de la fin de l'automne et tout au long de l'hiver, taille d'entretien suppression du bois mort, des branches dirigées vers l'intérieur qui s'entrecroisent
    zone : 5 - 9.
    origine : en altitude au centre et sud de l'archipel japonais sur l'île de Kyushu (d'ou son nom de Kyushu Marple) plus à l'est sur l'île non volcanique de Shikoku et sur la principale île de Honshu.
    entretien: il peut comme les autres espèces d'érables être sujet aux pucerons, cochenilles et sous climat trop sec sujet aux araignées qui peut favoriser l'apparition de galles foliaires, et comme d'autres espèces sensible à la verticillose un champignon qui provoque le flétrissement brutal du feuillage.
    NB : Son nom Acer  vient du latin où il désigne le genre, ce mot signifie pointu ou âpre, et son nom spécifique capillipes  signifie "aux pétioles filiformes.
    Introduit pour la première fois en Europe vers 1892 par Charles Sprague Sargent, botaniste fondateur de l'Arboretum Arnold à Harvard, Massachussetts.
    Idéal au jardin, en sujet isolé ou dans les massifs arbustifs, en prenant soin de bien choisir son emplacement pour profiter de son étonnante écorce et de sa coloration automnale.
    Parmi les cultivars et les hybrides, citons :
    - Acer capillipes var. capillipes , synonymes de Acer pensylvanicum subsp. capillipes  , Acer capillipes var. fujisanense 
    - Acer capillipes var. morifolium , synonymes de Acer morfifolium  , synonymes de Acer insulare  (Pax) Pax
    - Acer capillipes var. insulare , synonymes de Acer caudatum , Acer kawakamii , Acer pectinatum subsp. formosanum , Acer insulare,  Acer morrisonense , Acer ovalifolium , originaire de l'archipel japonais, présent sur l'île de Taïwan, petit arbre étalé de 8 à 12m de haut à l'écorce verte striée de blanc, feuillage vert clair, bonne résistance au froid donné pour zone 7.
    - Acer capillipes  'Gimborn'.
    - Acer capillipes  'Golden Increase'.
    - Acer capillipes  'Honey Dew' ou 'Honeydew' adulte 5 m de haut se distingues par un jeune feuillage d'un rose saumonné-rouge, marge, nervures et pétiole conservant longtemps cette teinte particulière, virant à l'automne au rouge écarlate .
    - Acer capillipes  'Variegatum'
    - Acer capillipes  'Wakisaka-nishiki' connu sous le nom de Acer capillipes var. morifolium 
    - Acer x conspicuum  'Candy Stripe' obtention nord-américaine issue de croisements entre Acer capillipes  et Acer pensylvanicum  environ 5m de haut, se distingue par ses jeunes pousses d'un rouge pourpré, un feuillage de plus petite taille et surtoutson écorce jaspée de pourpre en hiver.
    - Acer x conspicuum  'Eléphant ear' petit arbre de 8 m de haut aux grandes feuilles 30 x 20 cm virant au jaune d'or à l'automne.
    Autres espèces dans l'Encyclopédie :
    Acer buergerianum  Miq., synonyme Acer trifidum  Thunb., Érable de Bürger, Érable trident nommé par les anglophones 'Trident maple', consulter sa fiche.
    Acer campestre  L., Érable champêtre, consulter sa fiche.
    Acer cappadocicum   'Aureum', Érable de Cappadoce doré, consulter sa fiche.
    Acer carpinifolium  Siebold.& Zucc., Érable à feuilles de Charme, consulter sa fiche.
    Acer circinatum  Pursh, Érable circiné, Érable à feuilles de vigne, consulter sa fiche.
    Acer davidii  Franch., Érable de David, érable à peau de serpent, consulter sa fiche.
    Acer ginnala  Maxim. , Érable du fleuve Amour, Érable de Mandchourie, consulter sa fiche.
    Acer griseum  (Franchet) Pax, Érable gris, érable cannelle, Erable à écorce de bouleau, consulter sa fiche.
    Acer japonicum  Thunb. ex Murray, Érable du Japon, consulter sa fiche.
    Acer japonicum  'Aconitifolium', Érable du Japon à feuilles d'aconit, consulter sa fiche.
    Acer monspessulanum  L., Érable de Montpellier, consulter sa fiche.
    Acer negundo  Miq., Érable négondo, Négundo ou Négondo, Erable à feuilles de Frêne, consulter sa fiche.
    Acer negundo  'Variegatum', Negundo panaché, consulter sa fiche.
    Acer oliverianum  Pax , Érable d'Oliver, consulter sa fiche.
    Acer palmatum  'Bloodgood', Érable palmé 'Bloodgood', consulter sa fiche.
    Acer palmatum  'dissectum', Érable palmé 'Dissectum' (ciselé), consulter sa fiche.
    Acer platanoides  L., Érable plane ou érable de Norvège, consulter sa fiche.
    Acer platanoides  'Crimson king', Érable plane rouge, consulter sa fiche.
    Acer pseudoplatanus  L., Érable sycomore, consulter sa fiche;.
    Acer rubrum  L., Érable rouge du Canada, Érable de Charles Wager, consulter fiche.
    Acer saccharinum  L., Érable argenté, consulter sa fiche.
    Acer saccharum  Marshall, Érable à sucre, consulter sa fiche.
    Acer shirasawanum  'Aureum', Érable shirasawanum doré, consulter sa fiche.
    Kurt Stueber ©
    Acer sieboldianum  Miq., Érable de Siebold, consulter sa fiche.
    Acer tataricum  L., Érable de Tartarie, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Maxim. Carl Johann Maximowicz (1827-1891) botaniste explorateur russe qui effectua des séjours en Asie, Chine, Tibet et c'est au Japon qu'il découvrit cet érable à peau de serpent.
    Charles Sprague Sargent (1841-1927), botaniste américain fondateur de l'Arboretum Arnold à Harvard (1872) , Massachussetts, à son instigation après un séjour en Europe (1887) il entrepris la réalisation de 'The Sylva of North America', encyclopédie dendrologique sur les arbustes et arbres de l'Amérique du nord qui paru en quatorze volumes entre 1890 à 1902 réalisé en collaboration avec ses amis français Édouard André (1840-1911) célèbre paysagiste français à qui l'on doit la création et réalisation de la Roseraie de l'Haÿ les Roses, avec des dessins d'Alfred Riocreux*, à partir de planches réalisées par le botaniste américain Charles Edward Faxon (1846 - 1918) qui fut directeur adjoint et responsable de la bibliothèque de l'arboretum Arnold en 1882, cette encyclopédie se trouve aujourd'hui conservée à l'Arnold Arboretum
    *Édouard André (1840-1911), célèbre paysagiste français à qui l'on doit la création et réalisation de la Roseraie de l'Haÿ les Roses, lire une de ses lettres en date de Lacroix, 31 octobre 1887 adressé à Sargent (pdf - archives Arnold Arboretum).
    *Alfred Riocreux (1820-1912), peintre botaniste rattaché au Musée national de Paris Histoire naturelle qui réalisa un bon nombre des illustrations de l'Atlas botanique de d'Urville Voyage au Pôle Sud et à la Revue horticole de Joseph Decaisne.
    - nmauric©15/01/2010- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reprodtion électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site