Acer negundo  - Érable négondo
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Érable négondo, Négundo ou Négondo, Erable à feuilles de Frêne, nommé au Canada Érable à Giguère, Plaine* à Giguère, Plaine négundo, nommé par les anglophones 'Boxelder'* (s'écrit aussi Box Elder), 'Box Elder Maple' 'Manitoba Maple'.
    Nom latin : Acer negundo  Miq.
    famille : Aceraceae.
    catégorie : arbre dioïque au tronc court, trapu parfois divisé ou multiple à l'écorce rugueuse d'un gris cendré se fissurant avec l'âge virant au gris plus foncé, au bois blanc fragile, léger et cassant ayant une odeur assez désagréable, les jeunes rameaux sont d'un vert bleuté pruineux.
    port : érigé, étalé à cime irrégulier.
    feuillage : caduc, vert clair brillant sur le dessus, revers glauque plus pâle, virant au jaune en automne. Feuilles (5 à 10cm) opposées, composées, pennées à 3 à 7 folioles ovales-oblongues, acuminées, dentées, la terminale est souvent trilobée, court pétiole.
    floraison : au printemps courant mars- avril avant le feuillage, nectarifère visitée par les abeilles. Minuscules fleurs unisexuées, les femelles sont en grappes pendantes, en longs glomérules filamenteux pour les mâles.
    couleur : jaune à jaune verdâtre pour les femelles, rouge pour les mâles.
    fruits : dés 3 ans, en abondance en racèmes pendants (15 à 25cm de long) nombreuses disamares divergentes soudées (+ ou - 3,5cm), incurvés vers le centre la partie base est plus large formant un angle aigu, mûres courant septembre demeurant en place une partie de l'hiver.
    croissance : rapide lorsqu'il est jeune, à maturité entre 15 et 20ans elle est plus lente.
    hauteur : 9-20m.
    plantation : automne.
    multiplication : semis de graine fraîche en place, bouturage en juin ou juillet.
    sol : bien drainé, riche, frais de préférence mais s'accommode de tous sols, tolère le calcaire mais n'aime pas le chlore.
    exposition : soleil, mi-ombre et ombre.
    entretien : rien de particulier, il supporte assez bien la taille.
    zone : 4 - 10, bonne tolérance aux gelées tardives, aux vents et à la sécheresse.
    origine : Virginie, ouest des États-Unis le long des cours d'eau, depuis le Vermont jusqu'au sud-ouest de la Californie, dans les parties basses des prairies en zones inondables, introduit au Canada par les français, au Québec et au sud-ouest de l'Ontario, aujourd'hui présent en Alberta et en Nouvelle-Écosse; naturalisé en Europe dont la France, subspontanée en Corse où il fait partie de la liste des espèces à surveiller au même titre que l'Acacia baileyana.
    NB : Son nom Acer  vient du latin où il désigne le genre, ce mot signifie pointu ou âpre, son nom spécifique negundo  viendrait de 'nurgundi' un mot venant du sanskrit ou du bengali qui désigne un arbre ayant des feuilles semblables.
    Le nom d'érable à Giguère ou Giguères donné par les franco-canadiens serait une déformation de l'érable argilière.
    Ce genre comprend environ 115 arbustes ou arbres caducs dans l'ensemble quelques persistants ou semi persistant, originaires des zones tempérées de l'hémisphère nord de l'Extrême-Orient, majoritairement de Chine, seulement 5 espèces originaires de l'Europe et 9 d'Amérique du Nord dont huit espèces présentes au Québec.
    Courant 1688, le négundo fut adressé à l'évêque de Londres, Henry Compton (1632-1713) depuis la Virginie par John Banister*, en même temps que d'autres essences comme magnolia glauca  qui furent plantés dans le parc botanique de Fulham Palace (demeure de l'évêque de Londres, aujourd'hui c'est un Musée).
    En France, il fut introduit avant 1749 par La Galissonnière* qui envoya des graines depuis le Québec.
    Sa durée de vie la plus part du temps avoisine les 80 à 90 ans plus rarement centenaire, comme pour l'érable à sucre autrefois sa sève était récoltée dès la cinquième année pour donne du sucre et transformée en sirop d'érable.
    Longtemps, il a servi en zone urbaine d'arbre d'ornement, d'alignement ou de coupe-vent, car sa croissance est rapide et surtout il tolère la pollution atmosphérique et la sécheresse, aujourd'hui il est considéré comme une espèce envahissante, notamment en Corse, aux États-Unis fait parti de la liste des aliens.
    Parmi les cultivars citons :
    Acer negundo  'Auratum' aux feuilles jaune vif au printemps puis jaune, croissance lente.
    Acer negundo  'Flamingo' aux feuilles marginées de rose puis de blanc Voir détail grand format.
    Acer negundo  'Kelly's Gold' le jeune feuillage et jaune doré tiges légèrement rougeâtres.
    Acer negundo  'Variegatum', aux feuilles panachées de blanc, superbes inflorescences rosées pendantes, consulter sa fiche.
    Acer negundo  var violaceum  aux feuilles vertes et fleurs violettes.
    Autres espèces dans l'Encyclopédie :
    Acer capillipes  Maxim. Érable à peau de serpent, Érable jaspé de rouge, consulter sa fiche
    Acer buergerianum  Miq., synonyme Acer trifidum  Thunb., Érable de Bürger, Érable trident nommé par les anglophones 'Trident maple', consulter sa fiche
    Acer campestre  L., Érable champêtre, consulter sa fiche
    Acer cappadocicum   'Aureum', Érable de Cappadoce doré, consulter sa fiche
    Acer carpinifolium  Siebold.& Zucc., Érable à feuilles de Charme, consulter sa fiche
    Acer circinatum  Pursh, Érable circiné, Érable à feuilles de vigne, consulter sa fiche
    Acer davidii  Franch., Érable de David, érable à peau de serpent, consulter sa fiche
    Acer ginnala  Maxim. , Érable du fleuve Amour, Érable de Mandchourie, consulter sa fiche
    Acer griseum  (Franchet) Pax, Érable gris, érable cannelle, Érable à écorce de bouleau, consulter sa fiche
    Acer japonicum  Thunb. ex Murray, Érable du Japon, consulter sa fiche
    Acer japonicum  'Aconitifolium', Érable du Japon à feuilles d'aconit, consulter sa fiche
    Acer monspessulanum  L., Érable de Montpellier, consulter sa fiche
    Acer oliverianum  Pax , Érable d'Oliver, consulter sa fiche
    Acer palmatum  'Bloodgood', Érable palmé 'Bloodgood', consulter sa fiche
    Acer palmatum  'dissectum', Érable palmé 'Dissectum' (ciselé), consulter sa fiche
    Acer platanoides  L., Érable plane ou érable de Norvège, consulter sa fiche
    Acer platanoides  'Crimson king', Érable plane rouge, consulter sa fiche
    Acer pseudoplatanus  L., Érable sycomore, consulter sa fiche;
    Acer rubrum  L., Érable rouge du Canada, Érable de Charles Wager, consulter fiche
    Acer saccharinum  L., Érable argenté, consulter sa fiche
    Acer saccharum  Marshall, Érable à sucre, consulter sa A. saccharum
    Acer shirasawanum  'Aureum', Érable shirasawanum doré, consulter sa fiche
    Acer sieboldianum  Miq., Érable de Siebold, consulter sa fiche
    Acer tataricum  L., Érable de Tartarie, consulter sa fiche

    *Plaine est le nom donné par les franco-canadiens à l'érable rouge Acer rubrum qui était toujours planté dans les parties basses des érablières (sucreries), sa sève est moins abondante et moins sucrée que celle de l'érable à sucre.
    *Boxelder c'est le nom de la noire et rouge punaise du négundo, Leptocoris trivittatus qui chaque automne envahie les maison.

    Annotations :
    *John Banister (1654-1692) missionnaire anglican, botaniste et naturaliste qui fut envoyé en Virginie dans le courant de l'année 1678 où il constitua jusqu'à la fin de sa vie des collections avec les Catalogues contenant les descriptions qui sont conservés au British Muséum.
    * La Galissonnière Roland Michel Barrin marquis de La Galissonnière (1693-1756) un passionné de plantes qui fut entre 1747 et 1749 gouverneur général du Canada, à son retour en France, près de Nantes il s'installa dans un domaine où il tenta d'acclimater de nombreuses plantes dans ses jardins et serres.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Accueil Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site